jeudi 13 juin 2024

Chelsea – Lille : bonus/malus, le LOSC sans assurance…

Chelsea - Lille (21h)

À lire

Chelsea – Lille, c’est le choc des extrêmes de ces huitièmes de finale de Ligue des Champions. Cela veut dire que le LOSC et Jocelyn Gourvennec n’ont pas grand chose à perdre, mais pas qu’il n’y a pas d’enjeu.

Une semaine après le choc des huitièmes de la Ligue des Champions, entre le PSG et le Real Madrid, place au choc des extrêmes.  Tenant du titre, Chelsea accueille le LOSC, plus petite équipe en lice dans ces 32èmes (au coefficient UEFA).

Sur le papier, les Anglais sont bien sûr grandissimes favoris de cette confrontation déséquilibrée, à commencer par le match de ce soir à Stamford Bridge. Difficile d’envisager un autre résultat que la victoire des Londoniens, avec pour seul espoir pour les Dogues, de conserver toutes leurs chances avant le match retour.

Jose Fonte : « On a notre ambition »

« Tout est une question d’état d’esprit. On doit aborder ce rendez-vous en étant léger. Le job, on l’a fait en déjouant les pronostics et en finissant premiers en phase de groupe. Là c’est du bonus », a expliqué Jocelyn Gourvennec devant les médias. L’entraîneur du LOSC n’a certainement pas tenu le même discours au près de ses joueurs.

A l’image des propos tenus par son capitaine. « Nous abordons ce match comme des hommes, avec notre capacité de travail, notre faculté d’être une équipe. On veut montrer que c’est possible de faire quelque chose ici », annonce José Fonte. « On a notre ambition ».

Après ses belles performances à Séville et à Wolfsburg (victoires 2-1 et 3-1, en phase de poule), Lille est capable de tout. Et notamment de se sublimer pour ramener un résultat de Londres.  « La vérité, c’est que nous avons répondu présent quand on a eu des matches importants », ajoute le Portugais qui croit en son équipe, et en son coach.

Quel rôle pour Ben Arfa ?

Alors que ce dernier dispose d’un effectif au grand complet, il a toutes les cartes en mains pour proposer, au minimum, une opposition solide face Champion d’Europe et Champion du monde.

Avec des questions fortes : doit-il aligner le tandem Yilmaz-David, très décevant depuis le début de l’année ? Ou au contraire, renforcer son milieu de terrain ? Quel rôle donner à Hatem Ben Arfa ?

C’est sur ses choix que l’entraîneur du LOSC est attendu. En sachant que la vérité viendra tu terrain, et que, si ça se passe mal, les reproches s’abattront sur lui.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi