lundi 27 mai 2024

Comment Pochettino et le PSG ont manqué de respect à la Ligue 1

À lire

Quatre jours avant le déplacement à Madrid, le PSG a donné l’impression de balancer le match. Où du moins de ne pas faire grand chose pour le gagner…

Le PSG a littéralement bafoué la Ligue 1, transformant ce qui aurait dû être le choc de la 27ème journée, en match sans saveur et sans rythme. L’absence de Kylian Mbappé n’explique pas tout. Il suffit d’avoir regardé le match pour s’en rendre compte. On peut déjà être certain que Tilo Kehrer, Georginio Wijnaldum et Angel Di Maria ne seront, par exemple, pas présents sur la pelouse de Bernabeu au coup d’envoi mercredi soir.

Pendant 90 minutes, la présence de Wijnaldum sur le terrain : un manque de respect à la Ligue 1

On se demande carrément comment le Néerlandais, qui reste une énigme, a pu passer 90 minutes sur le terrain. Même chose pour le défenseur allemand… Dans le même temps, on peut aussi s’interroger sur l’entrée tardive de Mauro Icardi.

Avec 16 points d’avance sur Nice au coup d’envoi, on peut comprendre que les Parisiens soient moins concernés par ce match que par le déplacement à Madrid. Mais une telle désinvolture chez des joueurs comme Neymar ou Lionel Messi est choquante. Seuls Marco Verratti et Marquinhos ont joué un vrai match de Ligue 1. Peut-être Abdou Diallo et Juan Bernat… Dans le meilleur des cas, les autres ont joué en pensant au Real Madrid. A commencer par Lionel Messi, qui n’est, il est vrai, pas venu à Paris pour jouer en Ligue 1.

Au moins cinq changements pour Madrid

Certes, Christophe Galtier avait dressé un mur et mis en place une tactique pour tuer le jeu avant de le créer, mais, cela n’explique pas le manque d’envie, le manque d’allant de l’équipe parisienne.

Elle reste favorite pour la qualification contre le Real, parce qu’elle sera différente, tant par les hommes (Hakimi, Mbappé, Kimpembe, Gueye, Donnarumma et Mendes devraient intégrer le onze de départ), que par la motivation, mais on ne peut que déplorer son attitude à l’Allianz Riviera.

L’OM, mais aussi Lyon ou Monaco et tous les autres candidats au podium, n’ont pas dû apprécier. Et on ne peut leur donner tort.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi