jeudi 2 février 2023

Dan Biggar : « Toulon, c’est le Real ou le Barça »

À lire

En recrutant début novembre l’ouvreur gallois Dan Biggar (33 ans, 103 sélections), libéré par Northampton, jusqu’à la fin de saison (voire pour deux saisons supplémentaires), Toulon a réussi un gros coup. Morceaux choisis de sa présentation à la presse.

Bienvenue à Toulon !

Merci, mon français est limité pour le moment, mais j’apprends rapidement. Ma famille est très excitée et enthousiaste de ce transfert. C’est un grand plaisir d’être ici. Avec Toulon, on craint dégun ! (sic)

Que vous évoque le RCT ?

C’est très excitant, je peux le comparer à lorsque vous êtes footballeur, quand le Real Madrid ou le FC Barcelone vient s’intéresser à vous, c’est impossible de refuser. C’est un club avec une histoire, une tradition, d’excellentes infrastructures, tout est excitant dans ce club, je suis très heureux et honoré de représenter ce club, où seuls les meilleurs peuvent jouer.

Toulon n’a pas eu de titre depuis quelques années, cela vous donne-t-il une mission supplémentaire ?

L’équipe peut être compétitive et participer à de grandes rencontres en fin de saison ou encore gagner des titres. Une raison majeure pour laquelle je suis venu, c’était de ne pas faire le choix de la facilité, je voulais me challenger, me battre pour des titres. Ici, tout est réuni pour se battre et gagner des titres. Je voudrais être champion de France !

Plusieurs joueurs gallois sont passés au club ces dernières années, leur avez-vous posé des questions avant de faire votre choix ?

J’ai parlé pas mal à Leigh Halfpenny. Il a passé de très bons moments ici (de 2014 à 2017, Ndlr). Il vivait près d’ici à Bandol, ma femme veut aussi aller voir vers là-bas et s’y installer. On a parlé de tout ça. Il m’a également parlé du centre d’entraînement, c’est un super endroit pour jouer et notamment les jours de match. Pour lui, à chaque fois c’était une grande émotion. J’espère que moi et ma famille pourront profiter d’être ici à Toulon pour profiter du rugby, mais également vivre dans un des plus beaux endroits du monde et profiter du sud de la France

Avez-vous vu des matches du RCT cette saison et que pensez-vous de l’équipe et du jeu proposé ?

Oui j’ai regardé les cinq derniers matches de Toulon et ce que j’ai vu m’a beaucoup plu. J’ai regardé le match contre Bordeaux, il y avait un stade plein, 33 000 personnes, c’est quelque chose qui serait impossible à cette époque de l’année en Grande-Bretagne. Ici, chaque match est comme un match international dans le Top 14. J’ai vu beaucoup de caractère de la part de l’équipe, des tripes sur le terrain et une fois qu’on a ça, tout devient possible, c’est la base même si les résultats n’ont pas toujours été là. Le plus impressionnant, pour moi, c’est ça et on peut travailler autant qu’on veut le jeu ou la technique, si on n’a pas le caractère on ne peut pas obtenir ça et cette équipe a du caractère.

« Tout donner pour être champion de France »

Vous dites que vous voulez être champion de France. Pensez-vous que c’est possible dès cette saison ?

Oui, pour moi, c’est tout à fait possible de remporter le championnat dès cette saison. Pour l’instant, on a beaucoup de blessures, mais le championnat ne se gagne pas en décembre ou en janvier. Il faut qu’on soit au rendez-vous pour mai et juin. Comme l’a annoncé le président, des joueurs vont arriver pour renforcer l’effectif. On peut espérer pour cette année et pour les deux années à venir également. Cette saison, c’est l’objectif, je vais tout donner pour remporter ce Top 14, c’est très important pour moi. Je tiens à rendre la confiance qui m’a été donnée cette année et les deux années à venir.

Connaissiez-vous déjà des joueurs dans l’équipe ?

J’ai joué contre beaucoup d’entre eux, notamment Charles Ollivon, Cheslin Kolbe, j’ai joué souvent contre lui, Baptiste Serin aussi, il parle très bien anglais. Je pense qu’il va devenir mon meilleur ami ces prochains mois ! Je vais essayer de parler de plus en plus français, de ne pas parler qu’en anglais pour communiquer avec tout le monde.

Continuerez-vous à jouer avec le Pays de Galles ?

Je ne pense pas que ça va m’empêcher de jouer, ça ne posera pas de problèmes. J’ai parlé avec Pierre Mignoni de ce sujet, cette année on le sait il n’y a pas de problèmes. La Coupe du Monde 2023 sera probablement ma dernière compétition internationale, pour ma part je n’ai jamais eu l’opportunité de jouer dans un tel club. Cette Coupe du monde sera un objectif comme pour beaucoup de joueurs.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi