lundi 4 mars 2024

Romain Del Castillo (Brest), la revanche du mal aimé

BREST - NICE (17H05)

À lire

Pascal Auchet
Pascal Auchet
Journaliste

BREST – NICE (17H05)

Poussé vers la sortie à Lyon, pas gardé par Rennes, Romain Del Castillo est devenu un des hommes forts du Stade Brestois. Mais pas encore reconnu à sa juste valeur. 

Deux petits matchs et puis rien. C’est le nombre de fois que Romain Del Castillo a porté le maillot de l’équipe A de l’OL. Deux matchs et moins de 45 minutes sur le terrain, avant des prêts successifs à Bourg-en-Bresse et Nîmes (tous les deux en Ligue 2), suivis d’un transfert à Rennes, lors de l’été 2018 (contre 1,5 millions d’euros). 

A LIRE AUSSI : Infos, enjeux et Pronostics de la 20ème journée de Ligue 1

Si l’OL ne lui a jamais fait confiance, le Stade Rennais en fera surtout un remplaçant. En trois saisons, le joueur formé à l’OL participe à 105 matchs officiels (toutes compétitions confondues), mais avec un rôle moins important (une moyenne de moins d’une mi-temps par match en Ligue 1) et nettement moins efficace (3 buts et 13 passes décisives).

Eric Roy : « Romain est le joueur qui peut détenir les clés de l’animation offensive »

C’est à Brest, qu’il rejoint à la fin du mois d’août 2021 que le Lyonnais va prendre une nouvelle dimension. Après une première saison d’adaptation, l’ailier au petit gabarit et à la technique au dessus du lot, est devenu un des points forts des Bretons. Au point qu’Eric Roy en a fait un de ses leaders de jeu. Si Pierre Les-Melou équilibre l’équipe, en faisant tampon entre la défense et l’attaque, le n°7 fait souvent jaillir l’étincelle qui transforme le jeu des Bretons. 

A tel point qu’il est devenu indispensable à son équipe, avec 18 titularisation en 19 matchs (suer le banc lors du déplacement à Metz, il est entré à l’heure de jeu, 15 minutes avant le but de la victoire inscrit par son équipe. « Romain (5 buts et 5 passes décisives cette saison) est le joueur qui peut détenir les clés de l’animation offensive », dit de lui Eric Roy, qui lui demande de défendre encore davantage. « Je suis content de lui, mais je ne vais pas le lâcher : les joueurs de talents, il faut être dur avec eux ».  

Le joueur, lui, est conscient du rôle de leader qu’il doit tenir à Brest. « J’ai 27 ans, je ne suis plus un jeune joueur. C’est à moi d’être un leader technique sur le terrain, mais aussi dans le vestiaire », expliquait l’ancien Rennais au micro de Prime Video. Reconnu pour son excellente mentalité, présenté comme « un joueur exemplaire » par Bruno Genesio (qui l’a connu à Lyon), Romain Del Castillo s’affiche aujourd’hui comme un joueur essentiel. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi