mercredi 29 novembre 2023

Ronan Pensec : « J’ai toujours eu l’âme d’un entrepreneur »

À lire

Frédéric Denat
Frédéric Denat
Journaliste

A bientôt 60 ans, Ronan Pensec, professionnel de 1985 à 1997 (Peugeot, Z Peugeot, RMO, Gan), 6ème et 7ème du Tour en 1986 et 1988, maillot jaune 2 jours en 1990, est à la tête d’une holding qui gère 140 employés dans 72 centres de contrôles techniques en Bretagne. Entre autres activités… Entretien réalisé pour Cyclisme Magazine et Le Quotidien du Sport.

Pourquoi avez-vous choisi le domaine du contrôle technique des véhicules pour votre reconversion ?

J’avais un local disponible et j’ai saisi l’opportunité offerte par la nouvelle réglementation, en 1992, pour y installer mon premier centre. J’étais encore en activité, ce business me permettait de gérer ça à distance, sans être présent au quotidien, ni à avoir de stocks à gérer. Lorsque j’ai arrêté ma carrière en 1997, j’avais déjà quatre centres. Aujourd’hui, j’en ai 72, avec 140 employés.

Comment est organisé votre business ?

Je suis gérant et propriétaire de toutes les sociétés qui sont gérées par une holding (SARL Minotaure) dont je suis le PDG. En grossissant, j’ai été obligé de me concentrer sur mon coeur de métier alors que j’avais d’autres activités. Parce que j’ai toujours eu l’âme d’un entrepreneur.

Ronan Pensec le maitre des centres techniques en Bretagne

Lesquelles ?

J’avais un pôle de cinq stations de lavage que j’ai revendu à défaut d’avoir atteint la taille critique qui m’aurait permis d’embaucher quelqu’un pour faire la maintenance. Je faisais tout tout seul, ce n’était plus possible… J’organisais aussi des voyages à la découverte des Pyrénées, des Alpes, autour des étapes du Tour, pour une clientèle exclusivement étrangère et principalement australienne et sud-africaine.

Mais la crise sanitaire m’a poussé à tout arrêter. Là encore, je ne pouvais plus tout gérer. Parce que je suivais aussi le Tour de France tous les ans pour France Télévisions en tant que consultant à la réalisation. Je passais mon temps dans le car-régie à conseiller le réalisateur en fonction du scénario de la course.

J’ai fait mon dernier Tour cette année, mon contrat n’a pas été renouvelé. Cela va me laisser plus de temps pour gérer ma société immobilière (atlantic-collection.com). J’ai fait l’acquisition de maisons en bord de mer dans le Finistère sud pour les louer pendant les vacances. Ça me plait bien et d’une activité saisonnière, c’est quasiment devenu un job à l’année.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi