vendredi 24 mai 2024

UBB : l’arrivée de Damian Penaud va tout changer

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

L’arrivée la saison prochaine de Damian Penaud prouve que Bordeaux-Bègles, qui sera entraîné par Yannick Bru, est bel et bien en train de rentrer dans une nouvelle ère.

Bordeaux est plus que jamais dans les clous pour finir dans le top 6 en fin de saison et donc pour se qualifier pour les phases finales. Mais le club a déjà anticipé pleinement dans la perspective de la saison prochaine et Bordeaux veut se donner les moyens de ses ambitions.

Au niveau du recrutement, près de dix joueurs ont décidé de s’engager, notamment Pete Samu (32 sélections) le 3ème ligne international australien des Brumbies et le pilier droit sud-africain des Sharks Carlu Sadie pour les deux prochaines saisons.

Ce sont évidemment deux grosses signatures. Mais celle de Damian Penaud en provenance de Clermont est sans aucun doute le transfert de l’année. Miguel Martinez, l’agent mandaté par Bordeaux pour faire venir Damian Penaud, explique les rouages de ce changement de trajectoire en terre aquitaine :

« Les clubs savaient que Damian était en fin de contrat. Il a été contacté par plusieurs projets. Avec une short list de deux ou trois clubs très intéressés. J’y inclue Clermont. Bordeaux était un de ceuxlà. Les discussions se sont faites non pas sur les aspects financiers car tout le monde était à peu près aligné. Le choix de Damian a reposé sur trois critères principaux. Le premier étant le projet en lui-même. Il voulait aller dans un endroit où il savait qu’il pouvait jouer les premiers rôles. Un autre point a touché la connexion qu’il pouvait avoir avec son futur patron l’entraîneur principal ou manager (Yannick Bru, Ndlr) et le président (Laurent Marti, Ndlr) ».

« Puis il y a eu l’aspect contractuel. Il n’y a pas eu de grosses différences entre tous les aspirants. Le choix porté sur Bordeaux en dehors de la discussion qu’il a eue avec Yannick Bru tient aussi du fait qu’il connaît pas mal de joueurs au sein de l’effectif avec lesquels il est proche. Il s’entend notamment très bien avec les internationaux. Bien entendu la ville a également participé à sa prise de décision. Il connaît le bassin pour des raisons familiales. Sans oublier que cela fait huit ans qu’il est à Clermont ».

« Comme n’importe quel être humain, il arrive un moment où vous pouvez vous poser la question si vous n’avez pas envie de vous régaler pour autre chose. Il existe deux raisons majeures pour lesquelles selon moi il faut partir d’un club : soit car on est congédié soit qu’on a fait le tour du projet et qu’on veut en vivre un nouveau. Bref, il y a eu la convergence de pas mal de paramètres expliquant la venue de Damian à Bordeaux ».

« L’UBB affiche clairement ses objectifs »

A comprendre Miguel Martinez, à défaut de parler de pari, c’est une option gagnante/gagnante entre le club et le joueur :

« C’est un choix structurant pour les deux parties. Pour Damian car il va repartir sur une nouvelle aventure dans un club ambitieux. C’est aussi très structurant pour l’UBB car en signant un international de l’envergure de Damian qui est considéré comme un des meilleurs à son poste aujourd’hui on affiche clairement les objectifs. Tout cela participe à ce que l’histoire soit belle pour l’UBB et Damian ». Ajouté à cette mutation de poids, il faut mentionner aussi la future prise de fonction de Yannick Bru et Thibault Giroud.

Alors encore dans le staff des Sharks, Bru a déclaré fin janvier dans les colonnes du journal Sud-Ouest :

« J’étais venu chez les Sharks pour me régénérer, pour changer ma manière de réfléchir. Cette sollicitation de l’UBB est arrivée. Elle ne pouvait pas se refuser. Lors des fins d’après-midi, je les passe sur les sujets qu’il y a à traiter sur le projet de l’UBB, avec beaucoup de discussions et d’échanges avec Laurent Marti et la cellule de recrutement ». Secondé par Thibault Giroud l’actuel directeur de la performance du XV de France également jusqu’en 2027, cela atteste bien que Bordeaux, qui n’a plus décroché le Bouclier depuis 1991, tourne une nouvelle grande page de son histoire. Les fidèles l’espèrent la plus belle possible.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi