samedi 2 mars 2024

2014 – 2021 : la déchéance de James Rodriguez

À lire

Non-sélectionné pour jouer la Copa América avec la Colombie, James Rodriguez n’a presque jamais répondu aux attentes qu’il a engendrées depuis la saison 2013/2014 à Monaco et son transfert au Real Madrid. Retour sur sa carrière, entre promesses et désillusions.

La carrière professionnelle de James Rodriguez commence à l’âge de 16 ans, en 2007 dans le club l’Envigado Fc.  Le club de son enfance qu’il fera remonter en première division, avec 11 buts en 15 matchs.

De 2008 à 2010 il sera prêté deux ans au CA Banfield en Argentine où il sera sacré champion d’argentine, grâce à un but salvateur en 2009. En 2010 sa très bonne saison lui permettra d’être observé par de nombreuses écuries européennes. D’abord annoncé à l’Udinese, il rejettera les offres de la Juventus, l’Espanyol Barcelone, et le Benfica afin de rejoindre son compère Falcao à Porto. Il poursuit sa montée en puissance en remportant la C3 en 2011.

2014, une année en or pour James Rodriguez

Après trois bonnes saisons au Portugal le Colombien signe en 2013 à Monaco, qui met 45 millions d’euros pour le recruter. Le Colombien ne jouera qu’une saison en Ligue 1. Il sera sacré meilleur passeur du championnat et d’être nommé tant pour le titre du meilleur espoir que du meilleur jeune a la cérémonie des trophées UNFP. 

Dans la foulée, lors du mondial 2014 au Brésil, James atteint un niveau phénoménal. Il portera la Colombie (qui ira en quart de finale, battue par le Brésil) et sera sacré meilleur buteur de la compétition avec 6 réalisations. Il recevra également la distinction du plus beau but du Mondial avec sa reprise de volée fantastique face à l’Uruguay. 

Cette performance l’emmènera au Real Madrid pour a peu près 75 Millions d’euros. Il y passera presque 6 ans de 2014 à 2020 où il va décliner. Après une première belle saison (14 buts en 38 matchs), son influence sur le jeu va baisser, même s’il continue à marquer.

Au Real, on le met dehors, au Bayern on le trouve trop cher, à Everton il est décevant…

Malgré un titre de champion (2017), il est  de moins en moins apprécié à Madrid qui le prête deux ans au Bayern Munich. Il remporte la Bundesliga avec le club bavarois, mais le Bayern ne le retiendra pas. Le Real en veut 42 millions d’euros (le montant de l’option d’achat), il est trop cher.

De retour à Madrid, en terre hostile, James Rodriguez ne participe qu’à dix matchs sous les ordres de Zidane et part libre à Everton.
Annoncé comme une recrue phare au sein d’un club très ambitieux, le Colombien ne retrouvera jamais son véritable niveau. Handicapé par des blessures, James Rodriguez ne participe qu’à vingt-quatre rencontres sous les ordres d’Ancelotti (toutes compétitions confondues). Pas assez pour éviter à Everton une décevante dixième place.

Alors qu’il fêtera ses 30 ans le 12 juillet prochain, l’ancien prodige de la Colombie est devenu un joueur ordinaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi