vendredi 27 janvier 2023

2023, enfin l’année de l’OM en Coupe de France ?

OM - Rennes (vendredi, 21h10)

À lire

Jérémy Kinot
Jérémy Kinot
Journaliste

Troisième de Ligue 1 et plus que jamais en course pour le titre, l’OM reste très frustré par ses dernières sorties en Coupe de France. Cette fois, tout est réuni pour mettre les Marseillais parmi les grands favoris. L’ennui, c’est que c’est Rennes qui débarque au Vélodrome…

La dernière fois que l’OM a remporté la Coupe de France, c’était il y a 34 ans. Depuis ce 10 juin 1989 et une victoire spectaculaire contre Monaco (4-3, avec un triplé de Papin), les Marseillais ont été 4 fois en finale, sans parvenir à décrocher le trophée. En 1991, 2006, 2007 et la dernière fois, en 2016, avec une défaite face au PSG d’Ibrahimovic (2-4).

C’est dire si la plus vielle dame est devenue une compétition très frustrante pour les Olympiens, qui lui vouent toutefois un amour tout particulier.

L’OM a joué 19 finales, autant que le PSG

D’ailleurs, si le PSG est le recordman de victoires, avec 14 Coupes de France, l’OM partage le record du nombre de finales joués, avec 19 présences dans le match ultime.

Aujourd’hui, les désillusions s’enchainent. A l’image du quart de finale perdu à Nice la saison dernière (4-1) ou, pire encore, la défaite humiliante, en 16èmes de finale, en mars 2021, face aux amateurs du Canet-en-Roussillon (National 2). En 2020, c’est l’un des pires ennemis du club, l’OL, qui sortait Payet et ses coéquipiers au stade des quarts de finale (1-0 au Groupama Stadium). Et on ne parle pas de l’élimination dès les 32èmes, un an plus tôt, contre les amateurs d’Andrézieux-Boutheon (National 2).

Pour les Marseillais, l’édition 2023 est l’occasion ou jamais de balayer cette frustration. Les hommes de Tudor, qui restent sur 7 victoires d’affilée (32ème de Coupe compris) n’ont jamais paru aussi fort qu’en ce moment. Et si les supporters se mettent logiquement à parler du titre de champion, la Coupe de France est clairement devenue un vrai objectif.

Le groupe de Tudor a pris de l’épaisseur ces dernières semaines

Le groupe d’Igor Tudor a pris de l’épaisseur, avec les montées en régime de joueurs comme Kolasinac, Ünder ou même Kaboré, l’arrivée de Malinovskyi (en attendant la recrue mystère annoncée), et le retour au premier plan de Payet.

« Ça fait trente ans qu’on n’a pas remporté le titre, c’est notre objectif », n’a pas hésité à lâcher Igor Tudor, malgré la perspective de jouer Rennes au stade des 16èmes. « Si on veut gagner le titre, on devra bien les battre à un moment où un autre », enchaîne l’entraîneur croate.

Le problème, c’est qu’en face, le discours est à peu près le même. « On veut se rattraper de notre élimination frustrante la saison dernière (ndlr : élimination aux tirs au but à Nancy, alors en Ligue 2) », souligne Bruno Genesio, qui est bien placé pour savoir qu’en Coupe de France, les pronostics sont souvent mis à mal. En avril 2019, la victoire de… Rennes à Lyon, lui a même coûté sa place.

JPP : « Ce match mérite un Stade Vélodrome avec 65 000 personnes »

« Ce match mérite un Stade Vélodrome avec 65 000 personnes » est monté au créneau Jean-Pierre Papin, capitaine lors du dernier succès du club, en 1989 et de retour au club, en tant que conseiller du président. « Le club a besoin d’un trophée » ne cesse de répéter le Ballon d’Or 1991.

Les supporters ont aussi compris l’enjeu et organisent un véritable décompte sur les réseaux sociaux pour le remplissage du stade. Tout le monde se méfie des Rennais qui viennent de battre le PSG, malgré l’absence de joueurs importants.

A Marseille, il y a un autre élément qui fait trembler les supporters : en 23 participations à la Coupe de France depuis 2000, l’OM n’a atteint les 8èmes de finale qu’à 11 reprises. Si on enlève les 4 défaites en 32èmes, cela fait donc 11 qualifications en 19 tentatives.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi