lundi 4 mars 2024

9 favoris pour remplacer Klopp (Liverpool) et Xavi (Barcelone)

À lire

On n’a pas fini d’en entendre parler. Qui va bien pouvoir remplacer Jürgen Klopp et Xavi sur les bancs de Liverpool et Barcelone ? Le Quotidien Du Sport fait le tour des “possibles” qui sont à peine une dizaine. 

Zinedine Zidane (libre) pas candidat

Bien sûr, quand un poste de prestige se libère, on pense immédiatement à celui qui a permis au Real de gagner trois Ligue des Champions de suite. S’il n’est pas envisageable de le voir rejoindre le Barça, il ne devrait toutefois pas être le successeur de Klopp. Le Français de 51 ans a dit lui-même qu’il ne se sentait pas d’entraîner en Angleterre, parce qu’il ne maitrisait pas assez bien la langue.

Xavi Alonso (Leverkusen), une option pour Liverpool

C’est l’entraîneur qui monte. En tête de la Bundesliga avec le Bayer Leverkusen, l’Espagnol était pressenti pour prendre la succession de Carlo Ancelotti au Real, avant que ce dernier ne prolonge. Son passé de Madrilène (où il a joué 5 ans) compliquerait une signature au Real, mais Liverpool pourrait se positionner rapidement. 

Roberto De Zerbi (Brighton), le séducteur

Voilà plusieurs années maintenant que l’Italien a la réputation d’un entraîneur qui fait bien jouer ses équipes. Encore aujourd’hui sur le banc de Brighton, il épate la Premier League par ses options de jeu et leurs conséquences sur les résultats du club. A 44 ans, il ne dirait pas non à un challenge de cet envergure, que ce soit avec Liverpool ou le Barça. Même s’il n’est pas favori, il est sur la liste des deux clubs.

Mikel Arteta (Arsenal), la tentation

Pas encore écarté de la course au titre en Premier League, l’entraîneur d’Arsenal fait partie des techniciens qui ont la cote en Angleterre. En juin prochain, il restera un an de contrat à l’Espagnol qui, à 42 ans (il les aura en mars prochain) et un transfert vers Liverpool n’est pas à exclure. Mais selon nos informations, il est aussi suivi de près par Barcelone.

Hans-Dieter Flick (libre), le favori du Barça

L’Allemand, remercié en septembre de son poste de sélectionneur de l’Allemagne est un des grands favoris pour s’asseoir sur au moins l’un des deux bancs. Aujourd’hui, il est plutôt annoncé du côté du Barça, mais tout peut changer très vite. Selon Sport Bild, il reste l’option privilégiée de Joan Laporta, après avoir été son pire bourreau, en 2020, avec un impitoyable 8-2 en quart de finale de la Ligue des Champions, que le Bayern gagnera (en finale contre le PSG). En 2021, le Barça avait d’ailleurs approché le technicien allemand de 58 ans. 

Thiago Motta (Bologne), le coach qui monte

Dès qu’un poste prestigieux se libère, le nom de Thiago Motta sort du chapeau. Pour la bonne et simple raison que l’Italien fait des prouesses avec Bologne en Série A. Il sera libre de tout contrat au mois de juin et, sauf catastrophe dans les cinq derniers mois de compétition, ne reviendra pas au PSG où Luis Enrique donne entière satisfaction. 

Rafa Marquez (Barça B), le candidat

Entraîneur de la réserve du Barça depuis 2022, le Mexicain qui a passé sept saisons en tant que joueur, est aussi candidat à la succession de Xavi. D’autant que prendre des anciens joueurs pour entraîner a souvent été une habitude des Catalans.

Michel (Gérone) la surprise du chef

L’entraîneur de 48 ans fait des merveilles avec Gérone, en étant toujours en lice pour le titre de Champion. Cette saison, il s’est notamment illustré en infligeant un cinglant 4-2 au Barça de Xavi. Sa cote ne cesse de grimper en Espagne et les dirigeants catalans le suivent de près. Le style de jeu de son équipe, sa force mentale et sa réussite, sont très appréciés par Laporta et son équipe.

Marcelo Gallardo (Al-Ittihad), parfait pour les Reds

Actuellement en Arabie Saoudite, sur le ban d’Al-Ittihad, l’Argentin de 48 ans est, lui aussi, annoncé un peu partout quand une place se libère. Deux fois vainqueur de la Copa Libertadores avec River Plate (2015 et 2018) avec avoir gagné la Copa Sudamericana (2014), l’ancien international argentin (médaille d’argent aux Jeux Olympiques) se distingue par un style de jeu basé sur le pressing et les transitions rapides vers l’avant. Un jeu qui irait parfaitement à Liverpool, mais obligerait le Barça à changer de philosophie. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi