mardi 5 décembre 2023

963 400 euros : c’est la somme que paye Max Verstappen pour participer à la saison de F1 !

À lire

2023 sera marquée par un troisième Grand Prix sur le sol américain, mais pas que… La saison de F1 en chiffres marquants.

2

Comme le nombre de nouveaux pilotes. Les deux rookies sont Logan Sargeant (Williams) et Oscar Piastri (McLaren). On aurait même pu ajouter Nyck De Vries (AlphaTauri) qui n’a disputé qu’un Grand Prix, le GP d’Italie 2022 remplaçant Albon victime d’une appendicite.

23

23 courses sont au calendrier. Il devait y en avoir 24, mais le GP de Chine a été annulé suite aux restrictions liées au Covid et n’a finalement pas été remplacé.

22,5

Daniel Ricciardo sera un remplaçant de luxe en 2023 puisqu’il percevra un salaire de deux employeurs différents. Tout d’abord la rémunération qu’il aurait dû obtenir au titre de son ultime saison chez McLaren, mais également son cachet de pilote réserve de Red Bull Racing, soit 22,5 millions d’euros de la part de McLaren en 2023, soit 150% de son salaire annuel (15 millions d’euros) à la suite de son départ de son ancienne équipe pour avoir rompu son contrat une année avant l’échéance. Il percevra également un salaire de 2 millions d’euros de la part de Red Bull Racing pour le rôle de pilote de réserve.

2

Pierre Gasly et Esteban Ocon formeront une paire de pilotes tricolores en 2023 au sein de l’écurie française Alpine, un duo français loin d’être inédit même s’il faut remonter à 1994 pour retrouver le dernier duo de Français au sein d’une équipe tricolore, Olivier Panis et Eric Bernard couraient alors pour Ligier. Il faut par ailleurs remonter à 1983 pour trouver la trace de deux pilotes français remportant un Grand Prix la même année, au sein de la même écurie, à savoir René Arnoux et Patrick Tambay avec Ferrari.

4

Quatre comme le nombre de duos de pilotes reconduits pour la saison 2023. Ainsi ce sont Sergio Pérez et Max Verstappen chez Red Bull, George Russell et Lewis Hamilton chez Mercedes, Charles Leclerc et Carlos Sainz chez Ferrari ainsi que Valtteri Bottas et Guanyu Zhou chez Alfa Romeo.

1

Un tout nouveau Grand Prix arrive au calendrier, avec le Grand Prix de Las Vegas le 18 novembre. Un circuit détonnant autour du célèbre Strip Boulevard. Après Miami le 7 mai et Austin le 22 octobre, il y aura donc 3 Grands Prix sur le sol américain.

6

Comme le nombre de courses sprints cette saison. Les circuits sélectionnés sont Bakou, Spielberg, Spa-Francorchamps, Losail, Austin et Interlagos.

963 400

Max Verstappen devra passer à la caisse en 2023. Les pilotes ont eux aussi des frais d’entrée à payer, le montant variant selon leur classement final au championnat précédent, là encore comme pour les écuries. Max Verstappen, en établissant un nouveau record en termes de points marqués (454), devra donc payer un total de 963 400 euros pour sa super licence (10 400 euros de base plus 454 x 2100 euros).

81

Le rookie australien Oscar Piastri portera le numéro 81. Un chiffre qui est lié à ses jeunes années de karting. A ses débuts, le jeune Piastri avait sélectionné le 11 avant de passer au 81 : « Lorsque j’ai disputé ma première course, je devais choisir un numéro et le magasin de voitures où je m’étais rendu n’avait que des chiffres 1 en stock. Et il devait s’agir d’un nombre à deux chiffres. Pour des raisons évidentes, je ne pouvais pas prendre le 1, j’ai donc disputé mes premières courses avec le 11. Une fois arrivé en karting, et pour disputer le titre de l’Etat de Victoria, quelqu’un avait déjà choisi le 11. Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai été inspiré et j’ai changé mon premier 1 en 8 et c’est le 81 qui est sorti, et qui est resté depuis. »

30

C’est en pourcents l’augmentation du nombre de dépassements entre 2021 et 2022, soit 785 dépassements contre 599. La nouvelle réglementation a eu du bon !

15

C’est le nombre de nationalités sur la grille de départ. Chine (Zhou), Finlande (Bottas), Pays-Bas (de Vries et Verstappen), Japon (Tsunoda), France (Gasly et Ocon), Espagne (Sainz et Alonso), Canada (Stroll), Monaco (Leclerc), Danemark (Magnussen), Allemagne (Hülkenberg), Angleterre (Hamilton, Russell, Norris), Australie (Piastri), Mexique (Pérez), Etats-Unis (Sargeant) et Thaïlande (Albon). Avec 3 pilotes, les Britanniques sont en force !

2

Logan Sargeant aurait bien conservé son numéro de F2, le 3, mais il appartient à Daniel Ricciardo. L’Américain a donc opté pour le 2 avec lequel il courait en Formule Renault.

3

C’est le nombre de champions du monde sur la grille de départ, Fernando Alonso (2005 et 2006), Lewis Hamilton (2008, 2014, 2015, 2017, 2018, 2919, 2020) et Max Verstappen (2021 et 2022).

Olivier Rivaud

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi