jeudi 23 septembre 2021

Nowitzki / Doncic, à Dallas, la légende menacée par le jeune Slovène

À lire

À 22 ans, le Slovène Luka Doncic a succédé dans les coeurs au géant allemand, ancienne légende des Mavs, Dirk Nowitzki. Avec l’intention de pulvériser ses records !

Dirk Nowitzki


PHYSIQUE : 8/10

2m13 pour 111 kg. Un physique XXL taillé pour l’adversité. Un physique qui lui a permis de souvent sortir de situations périlleuses et de

poser beaucoup de problèmes à ses adversaires en pick and roll. Le fadeaway (un tir effectué lors d’un saut vers l’arrière) sur une jambe était sa marque de fabrique.

ADRESSE : 8/10

Drafté en 9ème position en 1998 par les Bucks, l’Allemand a commencé son récital avec les Mavericks cette année-là jusqu’en 2019. Pendant 20 ans, il a tourné à 20,7 points de moyenne pour 7,5 rebonds et 2,4 assists.

Il était capable de marquer à l’intérieur et à l’extérieur avec une grande facilité : « Il figure parmi les meilleurs marqueurs de tous les temps. Ce n’est pas le cas de Parker et de Gasol. Sur ce point, Nowitzki a réalisé des saisons extraordinaires » insiste la voix du basket sur Canal+ George Eddy. L’Allemand reste à ce jour le meilleur marqueur de la franchise de Dallas avec plus de 30 000 points. Le 6ème joueur de l’histoire et le premier européen !

TECHNIQUE : 8/10

« Nowitzki a réinventé le jeu, n’a pas peur de dire George Eddy. C’était lui le véritable poste 4 très adroit à 3 points. Il a été le précurseur dans ce domaine. Dans le basket moderne, ce profil de joueur est très recherché. Un peu comme Curry a révolutionné le jeu à 3 points, lui a révolutionné le poste 4 ».

MENTAL : 8/10

Auteur de plus de 3000 passes décisives et de plus de 1000 interceptions, l’Allemand a souvent été à l’initiative aussi de paniers décisifs à 3 points. Preuve de grandes facultés psychologiques dans les moments-clés.

DÉFENSE : 4/10

Cela a toujours été son point faible. On l’a même surnommé  « Dirk with no D ». C’est dire !

PALMARÈS : 7/10

Dirk Nowitzki présente un palmarès que beaucoup de joueurs rêveraient d’avoir. Mais, au regard de sa longévité, peut-être pouvait-il espérer encore mieux. Dallas est souvent tombé contre des franchises plus fortes dans les dernières échéances, ce qui explique un nombre de trophées relatif. Mais Nowitzki, c’est quand même un titre MVP en 2007, 14 sélections AllStar et un titre de champion NBA en 2011 (contre le Heat).

Le meilleur Européen de l’histoire ?

Tout dépend si on livre plus de poids aux statistiques individuelles de Nowitzki ou aux titres de Parker par exemple, précise George Eddy. Entre les deux, il peut y avoir Pau Gasol. Tony Parker a gagné quatre titres NBA (2003, 2005, 2007, 2014, Ndlr). Mais celui qui a réussi la meilleure carrière individuelle c’est Nowitzki.

Pau Gasol n’est pas loin non plus car il a gagné deux titres (2009 et 2010, Ndlr) avec Kobe Bryant. Doncic peut toutefois remplacer Nowitzki comme meilleur européen car il présente des statistiques individuelles encore plus impressionnantes au début de sa carrière. A 19 ans, Doncic était déjà un générateur de triples-doubles. C’est du jamais vu ! Cela ressemble plus à du LeBron James. S’il continue, il peut devenir le meilleur

TOTAL : 43/60


LUKA DONCIC


PHYSIQUE : 7/10

Du haut de ses 2m01 pour 104 kg, le natif de Ljubljana a le physique pour encaisser les chocs. Mais il lui est arrivé aussi de débuter une saison en méforme, accusant quelques kilos de trop. Le Slovène peut encore s’étoffer.

ADRESSE : 9/10

Drafté en 3ème position par les Hawks en 2018, le magique slovène ne cesse d’affoler les statistiques. Il était fin avril le 4ème meilleur marqueur de la saison avec 28,6 points pour 7,9 rebonds et 8,7 assists. Une moyenne au scoring très élevée jamais atteinte par Nowitzki. Le 12 février 2021, le n°77 des Mavs a collé 46 points aux Pelicans. Un record qu’il battra sans doute très vite.

TECHNIQUE : 9/10

On ne le surnomme pas « Wonder Boy », « El Matador » ou « Baby LeBron » par hasard. Des surnoms qui symbolisent une technique et une lecture du jeu quasi parfaites. C’est un joueur qui peut créer des différences dans n’importe quelle séquence.

MENTAL 9/10

A 22 ans, sa maturité et son QI basket sont bluffants. Dès son arrivée en NBA, il a fait tomber de nombreux records de précocité. Il a logiquement remporté le trophée de rookie de l’année en 2019. Il a déjà battu le record de la franchise établi par Jason Kidd (21) du plus grand nombre de triple-doubles avec 22 en l’espace de 122 matches ! Pour le grand coach Ettore Messina, Doncic est « un phénomène sur le plan mental » à son âge. Arrivant du Real en NBA comme étant un des plus grands prospects de sa génération, le Slovène a assumé son statut.

DÉFENSE : 7/10

Si son bagage défensif n’est pas à la hauteur de ses qualités offensives, il n’en reste pas moins un défenseur de bonne facture en témoignent ses 7,1 rebonds défensifs de moyenne.

PALMARÈS : 8/10

Doncic a encore de nombreux chapitres à écrire en NBA. Mais, à 22 ans, ses titres collectifs et ses distinctions individuelles sur le plan européen se passent de commentaires. Sans être exhaustif citons un titre de champion d’Europe en 2017 avec la Slovénie, une Euroligue en 2018, trois titres de champion d’Espagne (2015, 2016, 2018), et déjà deux sélections AllStar en 2020 et 2021…

TOTAL : 49/60

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img
spot_img

Actu

À lire aussi

spot_img