mardi 27 septembre 2022

A Nantes, Domenech arrive en milieu hostile

À lire

Pascal Auchet
Pascal Auchet
Journaliste

Plus encore que la mise à l’écart de Thomas Tuchel et l’arrivée de Mauricio Pochettino, la nomination de Raymond Domenech comme entraîneur du FC Nantes fait couler beaucoup d’encre. 

Alors que certains journalistes vont jusqu’à parler de stupeur dans le vestiaire nantais en apprenant la nouvelle, avec pour certains joueurs des envies de départ, plusieurs anciens joueurs du club sont montés au créneau pour partager leur étonnement. 

Le premier a été Mickaël Landreau, qui a qualifié d’ « irrationnelle » l’arrivée de l’ancien sélectionneur sur le banc des Canaris. Et au légendaire gardien de but nantais (champion de France en 2001) de rappeler l’épisode de 2017. A l’époque, en tant que président du syndicat des entraîneurs, Domenech avait reproché à la Ligue d’accorder une dérogation à Claudio Ranieri (66 ans) venu s’installer sur le banc du FC Nantes (la date limite en France pour entraîner étant de 65 ans). « Nous l’UNECATEF, n’aurions pas accordé cette dérogation. Nous ne l’aurions pas accordée non plus à un entraîneur français », avait alors expliqué l’ancien sélectionneur des Bleus qui aura… 69 ans au mois de janvier.

Savinaud et Piocelle taclent Kita

Mais l’âge du nouvel entraîneur des Canaris n’est pas la seule raison de s’indigner pour les anciens nantais. «Ça, c’est du Waldemar Kita. Il existe médiatiquement grâce au FC Nantes, il en renvoie une image qui est désastreuse, a expliqué Nicolas Savinaud (également champion de France en 2001 avec Nantes) sur RMC.

Lancien défenseur des Canaris a du mal à croire à l’arrivée de Domenech à Nantes. « C’est tellement surréaliste qu’on aimerait en rire mais ce n’est pas drôle car c’est la réalité du FC Nantes depuis quelques années. Depuis le départ de Suaudeau et Denoueix, ce club a complètement changé. Avant, c’était le terrain qui importait. Aujourd’hui, c’est tout ce qui se passe en dehors du terrain qui fait l’actualité du FC Nantes. »

Réponse attendue le 6 janvier contre Rennes

Autre joueur à clamer son désaccord : Sébastien Piocelle.  «J’aurais pu être surpris si Kita avait fait un bon choix, là ce n’est pas le cas », estime celui qui a porté les couleurs nantaises entre 1994 et 2001, dans des propos relayés par Maxifoot.  « Il les enchaîne depuis le début. Mais je ne veux pas taper sur Raymond Domenech. Le vrai fautif, c’est Kita. Il n’y a aucun coach qui est Kita-compatible. Si quelqu’un doit partir, c’est lui».

Des propos très durs dont le moins que l’on puisse dire est qu’ils ne facilitent pas la tâche de Raymond Domenech, qui récupère une équipe très mal en point et qui va devoir lutter pour se maintenir. Les Nantais, qui restent sur trois points pris au cours de leurs sept derniers matchs sont 16èmes, trois points devant le trio (Lorient, Dijon et Nîmes) qui ferme la marche avec 12 points chacun.  Et dès le 6 janvier pour la reprise, c’est le voisin Rennais qui débarque à la Beaujoire. Le moment pour Domenech de donner une réponse à ses détracteurs sur le terrain.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi