dimanche 2 octobre 2022

A Rennes, Terrier et Grenier retrouvent Genesio, l’un sourit, l’autre pas…

À lire

En arrivant à Rennes, Bruno Genesio va retrouver deux joueurs qu’il a eu sous ses ordres à Lyon : Clément Grenier et Martin Terrier. Tous les deux ne vont pas forcément accueillir leur ancien coach de la même façon.

Pour Clément Grenier, Bruno Genesio représente la mauvaise partie de son passage en équipe première à Lyon, son club formateur. Après avoir enchainé les blessures entre aout 2014 et novembre 2015 (360 jours à l’infirmerie), le n°8 du Stade Rennais éprouvera les pires difficultés à retrouver son véritable niveau et se faire une place dans l’équipe que Genesio prend en main en décembre 2015.

D’autant plus que la saison 2016/2017 commence par un bon mois d’absence (coup au mollet). Après un prêt à Rome (ou il jouera très peu), le milieu international (il a raté la Coupe du Monde 2014 en raison d’une blessure) finira par être poussé vers la sortie et se refera une santé  à Guingamp avant de rejoindre Rennes en 2018.

Martin Terrier, le chouchou

Pour Martin Terrier, c’est l’opposé. C’est Bruno Genesio qui, avec Florian Maurice, est allé le chercher à Strasbourg, où il était prêté par Lille en 2018. Et c’est à Lyon, sous les ordres de son nouvel entraîneur à Rennes que le joueur de 24 ans a réalisé sa meilleure saison, avec 11 buts en 42 matchs, toutes compétitions confondues.

Utilisé à pratiquement tous les postes de l’attaque (même parfois en meneur de jeu), le joueur de 21 ans à l’époque était même considéré comme le chouchou de Genesio qui lui prodiguait de nombreux conseils, tout particulièrement celui de renforcer son mental. « Je le suivrais la saison prochaine, c’est un garçon en qui je crois énormément », avait même déclaré Genesio lors de son départ. Il ne pensait sans doute pas le retrouver si tôt du côté de Rennes…

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi