mardi 4 octobre 2022

Alexandr Golovine, l’intermittent de l’AS Monaco

Reims - Monaco (12h)

À lire

Depuis son arrivée à Monaco à l’été 2018, le Russe a manqué 43 matchs. Des blessures jamais trop graves mais qui empêche le joueur de progresser de manière saine. On connait son potentiel, véritable leader de la Russie lors du Mondial 2018, il laisse toujours cette impression que son talent ne s’exprime pas à 100% avec Monaco.

En ce début de saison, Golovine est un des joueurs de base de l’AS Monaco. Logique pour un joueur acheté 30 millions d’euros (au CSKA Moscou). Débarrassé de ses pépins physiques, c’est un des joueurs qui permettent à l’ASM de sauver les meubles, au coeur d’un été difficile.

Si les pépins physiques ne le gênent pas, le joueur de 26 ans peut enfin espérer réaliser une saison complète. Malgré les blessures, il n’a pas déçu en quatre saisons avec les Monégasques. Après 140 matchs, il affiche 17 buts et 27 passes décisives, un bon bilan pour un milieu de terrain. Même si on aimerait parfois le voir afficher un peu plus de caractère.

Quand Golovine va, Monaco va mieux

Lors de la saison 2020-2021 il est le meilleur passeur de l’équipe, preuve de son influence dans le jeu. C’est sa meilleure saison statistique mais c’est aussi celle où il a le moins joué. Il se blesse dès la deuxième journée de championnat et se retrouve éloigné des terrains jusqu’à la fin de l’année. Il est ensuite épargné par les blessures jusqu’à la fin de la saison, ce qui lui permet d’enfin faire parler ses qualités et de les mettre au service de l’équipe sur une longue période. Le Russe n’est d’ailleurs pas étranger dans la 3ème place arraché par l’ASM dans les dernières semaines de la saison.

En ayant joué donc seulement la moitié de la saison pour un total de 26 matchs avec Monaco, il se retrouve impliqué dans 15 buts (6 buts, 9 passes décisives). Il permet à l’équipe de terminer la saison à la 3ème place, meilleur classement du club depuis l’arrivée de Golovine.

Après une 17ème et une 9ème place lors de ses deux premières saisons marquées par les absences à répétitions du Russe, lui et l’AS Monaco ont su redresser la barre pour finir 3ème lors des deux derniers exercices.

Monaco a beau entasser les joueurs offensifs (Volland, Ben Yedder, Minamino, Embolo, Diatta, Boadu, Martins…), le Russe a toujours une place pour lui. A condition d’être apte…

Thomas Varon

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi