mercredi 24 juillet 2024

Alexandre Lacazette : « Je veux faire encore mieux avec l’OL »

À lire

Julien Huët
Julien Huët
Journaliste

En dépit de la saison maussade de l’OL d’un point de vue collectif, le capitaine Alexandre Lacazette ne regrette pas un instant d’être revenu l’été dernier au sein de son club formateur.

Comment avez-vous cette saison de votre retour à l’OL ?

Personnellement, cela a été un bon retour. Je suis content de ma saison sur le plan individuel. Collectivement, j’aurais espéré que l’on soit plus haut au classement.

Ce retour a-t-il été un pari délicat pour vous ?

Oui. Je pense que j’avais laissé une belle image et je n’avais pas envie de l’enlever. Mais le foot, c’est beaucoup de défis et j’avais envie de relever celui-ci.

Vous aviez évoqué comme ambition la barre des 30 buts au moment de votre retour. Vous l’avez atteinte avec 31 buts dont 27 en L1…

Oui, j’avais mis la barre assez haut car j’étais conscient que revenir dans mon club formateur était un défi. Je n’avais pas envie de décevoir mes coéquipiers, les supporteurs et surtout le club qui m’a refait confiance.

Où situez-vous votre saison sur le plan individuel ?

Forcément bien haute. J’ai marqué beaucoup de buts. J’ai atteint la deuxième place au classement des buteurs de l’OL. C’est très haut pour moi. Mais j’espère encore faire mieux.

A propos du record de Di Nallo (222 buts), il vous reste 62 buts à marquer pour l’égaler. Même s’il vous reste encore deux ans de contrat, pensez-vous devoir prolonger pour l’atteindre ?

 Pourquoi, vous n’avez pas confiance en moi ?

C’est surtout qu’à partir de la saison prochaine, il n’y aura que 34 journées de championnat au lieu de 38…

Pour prolonger, il faut aussi que le club soit d’accord. On verra d’ici un an ou deux où j’en suis et si le président et le directeur du club sont d’accord pour me prolonger.

Comment avez-vous vécu votre rôle auprès des plus jeunes ?

C’est tout simplement un rôle de capitaine. Je me sens bien avec le brassard et je pense avoir l’appui du vestiaire. Il faut toujours faire attention au quotidien, essayer de montrer l’exemple sur le terrain et en dehors. C’était la première fois que j’étais capitaine numéro un, il fallait que je sois exemplaire toute la saison. Je pense que je ne m’en suis pas trop mal sorti pour cette première saison. J’espère que je vais apprendre de cette saison pour être encore un meilleur capitaine si je le suis encore la saison prochaine.

« J’espère faire encore mieux »

En dehors des matches, quels conseils donnez-vous aux jeunes ?

Ce sont des conseils pour qu’ils puissent voir d’une manière différente les objectifs collectifs, leurs objectifs personnels, comment ils peuvent aider l’équipe et qu’ils restent en confiance à chaque match.

Parlez-nous de votre entente avec Bradley Barcola ?

Cela se passe super bien sur le terrain. Il aime bien prendre l’espace alors que je ne suis pas trop fan. Il pense toujours collectif. Pour moi, c’est magnifique de jouer avec un joueur comme ça. Après des mois passés sur le banc, il profite d’être sur le terrain pour tout donner.

Qu’est-ce qui explique la progression de l’OL entre la première et la seconde partie de la saison, sur le plan comptable comme sur le plan du jeu ?

Pour plusieurs joueurs, les demandes du coach font effet. Nous sommes pas mal à comprendre ce qu’il cherche et l’exigence nécessaire pour réussir au haut niveau. Les victoires ont aussi apporté de la confiance. Il y a plusieurs facteurs qui expliquent que nous avons pu réussir une meilleure seconde partie de saison. Sur le terrain, nous avons aussi manifesté plus de solidarité. A l’entraînement, le coach arbitre très mal, et cela nous force à aller chercher la victoire (sourire).

Comment avez-vous vécu le départ de Jean-Michel Aulas ?

Son départ a été très émouvant. Il représente beaucoup pour nous. Même s’il était un peu critiqué ces derniers mois, tout le monde est conscient qu’il a mis Lyon sur la carte de l’Europe.

Imaginiez-vous en revenant l’été dernier que le club vive autant de chambardements cette saison ?

Forcément, non je ne m’y attendais pas. Mais on sait aussi que tout peut se passer très vite dans un club de foot.

Comment appréhendez-vous la suite avec John Textor ?

Nous avons eu une réunion avec lui et tous les capitaines de l’équipe. C’est le seul contact direct que j’ai eu personnellement. Quand le changement de direction est arrivé, nous étions en fin de saison et concentrés sur nos objectifs.

Justement, le timing vous a-t-il surpris ?

Un petit peu. Mais, nous joueurs, on ne peut rien contrôler. C’est dommage, nous n’avons pas pu finir la saison sereinement. Mais, d’un autre côté, nous n’aurions peut-être pas pu dire au revoir au président de manière spectaculaire.

Pensez-vous que l’OL va changer de dimension ?

C’est une très bonne question. Pour le moment, ce sont des interrogations à tous les niveaux. On espère forcément que cela va aider le club à avancer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi