mercredi 5 octobre 2022

Alldritt, la météorite de La Rochelle

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Grégory Alldritt, passé en 2017 de Auch (Fédérale 1) à La Rochelle (Top 14), a connu une progression fulgurante. Au point de devenir, à 23 ans, un élément majeur en Bleus (qui jouent dimanche contre l’Ecosse) et de son club.

Le 1er février 2019, Grégory Alldritt effectue ses débuts en équipe de France contre le Pays de Galles dans le cadre du tournoi des Six Nations. Le puissant 3ème ligne (1m91, 115 kg) en est désormais déjà à 15 capes et 4 essais. Il a été terriblement actif lors du dernier Tournoi (élu homme du match contre l’Angleterre et l’Italie).

Ce dernier, coupé dans son élan (pandémie du coronavirus oblige), ne souhaite pas s’arrêter là : “Le Tournoi 2020 était une super expérience, a récemment confié l’intéressé. Sportivement comme humainement. Le 30 octobre (le 31), il y aura la fin de ces Six Nations (contre l’Irlande). Il y a une 1ère place à aller chercher. Si je suis sélectionné, on se focalisera d’abord sur cette fin de Tournoi avant de penser à la compétition de l’automne. On a passé six mois sans rugby. Tout le monde a hâte de retrouver la compétition, les matches de haut niveau. Que ce soit en équipe de France ou en club.” La dimension prise par Grégory Alldritt au niveau international est forcément répercutée chez les Maritimes.

« French Tank » ou « Baby Picamoles »

Rochelais depuis 2017 en provenance de Auch, il a été nommé cette saison co-capitaine de son équipe, avec Romain Sazy et Victor Vito. Mais l’intéressé garde la tête froide : “Le capitanat, ce n’est pas quelque chose dont on ne peut avoir envie, on nous le donne. Mais c’est une énorme fierté de faire partie de ce trio. Cela me parle beaucoup. Mais cela ne va pas me changer. Il n’y aura rien de nouveau dans mon attitude, dans mon comportement. Je garde le même fonctionnement. J’ai toujours été acteur du projet”. Mais que de chemin parcouru par ce joueur qui, en 2017, à seulement 20 ans, est couronné avec Auch… champion de France de Fédérale 1B !

L’expérimenté William Skelton, recrue rochelaise de l’intersaison, est déjà sous le charme : “Je découvre Greg. C’est vraiment un bon mec. Sur le terrain, c’est un gros travailleur. C’est un joueur très physique, mais aussi un des leaders de cette équipe. Il n’a pas besoin de beaucoup parler. Il s’exprime surtout à travers son rugby. Et en dehors il a ce côté fédérateur entre les joueurs. Il est celui qui essaie d’organiser des choses pour mieux nous rassembler. Il me prodigue de précieux conseils sur différents domaines comme sur la nutrition. Il est vraiment ce qu’on appelle un joueur d’équipe et un pilier de La Rochelle”. Beaux compliments de la part de l’ancien 2ème ligne des Saracens.

L’international australien (18 capes) confie même une petite indiscrétion au sujet du Toulousain de naissance à la double nationalité (franco-écossaise) : “On l’appelle le “french tank”. Les gars l’appellent aussi “baby Picamoles”. Lors du Mondial japonais “bébé Picamoles” n’a vraiment fait aucun complexe face à son aîné. Au point de le déloger au poste de numéro 8 ! A 23 ans, Grégory Alldritt grandit décidément vite…

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi