mercredi 24 juillet 2024

Allongement du temps additionnel : une règle qui ne plait pas à tout le monde

À lire

Cette saison, de nouvelles règles d’arbitrage ont été instaurées. Parmi elles, l’augmentation du temps additionnel, qui n’a pas fini de faire parler.

Le 3 août dernier, Antony Gautier, directeur de l’arbitrage, et Stéphane Lannoy, directeur technique chargé des arbitres professionnels, ont annoncé rallonger le temps additionnel dans les matchs de Ligue 1 et Ligue 2 ainsi que dans les divers championnats européens. Une décision qui intervient quelques mois après la Coupe du Monde au Qatar, où l’on avait déjà pu assister à des matchs prolongés de 10 minutes, voir plus. Dans la globalité, la majeure partie du temps ajouté compense les arrêts de jeux liés aux penalties, aux célébrations, aux exclusions ou encore, aux remplacements.

Le suspens comme principal facteur

Augmenter le temps consacré au jeu, telle est la raison de ce principal changement, mais elle n’est pas la seule. En effet, la tension qui entoure les fins de matchs apporte du spectacle et est particulièrement apprécié par les téléspectateurs.

Combien de fois une équipe a renversé une situation dans les derniers instants du match. Si le temps additionnel augmente, le suspens n’en sera que plus important. Que ce soit pour les joueurs, les entraîneurs ou encore les supporters. Pour son retour, la Ligue 1 a inauguré la nouvelle règle de belle façon. Au cours des dix rencontres de la première journée, cinq buts ont été marqués dans le temps additionnel, dont l’égalisation de Lille à Nice, à la 94ème minute (photo).

Une augmentation de plus de 10% du temps passé sur le terrain pour les joueurs, en colère

Pour autant cet ajout supplémentaire n’est pas bien vu par tout le monde. « Pourquoi les opinions des joueurs ne sont pas entendues ? » s’agaçait Rafael Varane sur les réseaux sociaux quelques temps après l’annonce de cette nouvelle règle. Comme lui, les joueurs sont nombreux à s’être plaints de ne pas avoir leur mot à dire, alors que ce sont eux, les joueurs et les managers qui se trouvent sur le terrain. Pep Guardiola en fait partie, l’entraîneur de Manchester CIty en a même déjà fait les frais face à Arsenal lors de la finale de Community Shield, avec l’égalisation des Gunners à la… 101ème minute !

Il est vrai qu’avec un calendrier aussi rempli, rajouter 10 minutes de temps additionnels à chaque match reviendrait à jouer un match complet tous les 9 matchs. Soit plus de 10% de matchs en plus sur un saison avec plus d’une cinquantaine de matchs pour les grosses équipes.

Mattys Bernard

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi