mardi 5 juillet 2022

Analyse : John Textor à Lyon pour durer et valoriser le club

À lire

Point par point, l’analyse de Vincent Chaudel, président de l’Observatoire du Sport Business, sur l’arrivée de John Textor à Lyon.

Vincent Chaudel, président de l’Observatoire du sport Business, décrypte l’arrivée de John Textor, déjà actionnaire de Botafogo (Brésil), Crystal Palace (Angleterre) et Molenbeck (Belgique), nouvel actionnaire principal de l’Olympique Lyonnais. Des propos en partie diffusés sur Info Sport+.

Quel type d’investisseur est John Textor ?

Il y a plusieurs types d’investisseurs. John Textor est un investisseur qui essaye d’avoir une sorte de réseau de clubs pour faire tourner sur les effectifs. Recruter sur les différents marchés. Le marché brésilien est un marché de grands talents. Le marché belge est un marché où il y a beaucoup de joueurs, notamment africains, qui font leurs premiers pas en Europe. Là, il prend la main sur l’Olympique lyonnais qui est capable de jouer régulièrement la Ligue des Champions. Avec un public potentiel, un stade de 60 000 places qui répond aux nouvelles normes..

La vraie différence, le vrai intérêt pour lui, est d’avoir un club de premier plan.

Où vont aller les 800 millions d’Euros versés par John Textor ?

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est qu’il faut distinguer un montant de rachat, qui est de l’argent qui circule entre les actionnaires d’hier et les actionnaires de demain, et l’intérêt économique du club. Les 800 millions dont on parle, c’est de l’argent qui va aller à Pathé, à IDG et une partie à Jean-Michel Aulas, ce n’est pas de l’argent qui va rentrer dans le club.

Pour faire rentrer de l’argent dans le club, ce que l’OL a besoin, puisqu’il ne jouera pas la Ligue des Champions, il va falloir faire une augmentation de capital. Pour permettre au club d’aller chercher une qualification pour une Coupe d’Europe la        saison prochaine. NDLR : l’augmentation du capitale est prévue le 29 juillet prochain

L’OL vaut-il réellement 800 millions d’euros ?

Il y a deux ans, on l’avait évalué à 600 millions d’euros. On peut comparer l’OL à la valeur du Milan AC, qui a été valorisé à hauteur 1,3 milliard. Si l’OL a un beau palmarès au niveau national, il n’a pas de palmarès au niveau international. Et l’attractivité n’est pas la même . Sur les différents réseaux sociaux, le Milan AC, c’est plus de 47 millions de followers dans le monde ; l’Olympique Lyonnais, c’est 8,5 millions. On voit que, si c’est à la fois un club intéressant, qui a de nouveaux outils, comme le stade, il est encore assez loin des grands clubs européens. Le prix de 800 millions d’euros, je pense que c’est un prix « gagnant-gagnant ».

John Textor fait-il un investissement à court terme ?

John Textor n’a pas le profil d’un investisseur qui va chercher la plus value à court terme. Ce n’est pas un fonds d’investissements, mais un réseau de clubs, dans lesquels il cherchera à  créer de la valeur, à travers les différents mercatos. Avec un club phare qui sera capable d’avoir des résultats en Europe. Tout laisse à penser qu’il est là pour durer, et que l’Olympique Lyonnais sera son club étendard.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi