vendredi 14 juin 2024

Antoine Kombouaré : 30 points pris en Ligue 1 sur ses 39 derniers matchs !

À lire

Pascal Auchet
Pascal Auchet
Journaliste

Pour Nantes, tous les voyants sont au rouge, et notamment les stats déconcertantes d’Antoine Kombouaré qui depuis deux ans n’a pris que 30 points en 39 matchs de Ligue 1.

« On reste sur trois défaites consécutives, mais on est confiants ». Pour persuader ses joueurs que le maintien est toujours possible (ce qui est largement le cas mathématiquement), Antoine Kombouaré a sorti la trop fameuse méthode Coué.

Celui qui a succédé à Raymond Domenech (qui avait lui même succédé à Christian Gourcuff quelques semaines plus tôt) sur le banc du FC Nantes le 11 février dernier a ses raisons. Et pourtant, la raison pourrait bien les ignorer…  

Antoine Kombouaré : « Il faut jouer libérés »

« Le dernier match contre Lyon nous donne le sentiment que c’est la marche à suivre. Il faut jouer plus libérés, jouer pour aller gagner, pour marquer sans en prendre », estime celui qui expliquait lui-même avoir une revanche à prendre sur son expérience toulousaine la saison dernière (venu pour remplacer Alain Casonva, il a té lui même écarté onze matchs plus tard, après une série de dix défaites de suite).

« On a envie de faire un grand résultat. On est conscients que c’est maintenant que ça doit se faire, qu’on doit être capables d’engranger des points ». Comme ce grand philosophe du foot le dit si bien : « C’est impératif. »

C’est effectivement maintenant ou jamais. En cas de défaite à la Meinau dimanche, les Canaris pourraient voir Lorient (17ème) prendre sept points d’avance, avec dans le meilleur des cas, trois points de retard sur Nîmes (18ème). Peut-être quatre ou cinq en cas de performance des Gardois à Lens…

Nantes peut-il croire au miracle ?

« On a travaillé fort pour faire ce qu’il faut », explique Antoine Kombouaré qui y croit dur comme fer. « J’avais dit dès ma première conférence qu’il fallait se préparer, même à passer par les barrages. Le discours a toujours été le même ».

Le problème, c’est que entre le discours et les actes, il y a un pas que les Canaris n’arrivent pas à franchir. Neuf points pris en neuf matchs, ce n’est pas suffisant pour espérer se maintenir. Si on cumule l’ensemble des points pris par les équipes de l’entraîneur nantais depuis le 10 janvier 2019 et son arrivée sur le banc de Dijon (soit 39 matchs, très légèrement plus qu’une saison pleine), on arrive à 30 (8 victoires, 6 nuls et 25 défaites).

La grande chance des Nantais reste « l’exceptionnalité » du contexte, mais mixé avec les statistiques déconcertantes de leur entraîneur, il faudrait un petit miracle pour que Nantes s’e sorte.

> Les stats d’Antoine Kombouaré depuis le 10/01/2019 :

Saison 2018/2019 (Dijon, 19 matchs) : 5 victoires – 3 nuls – onze défaites

Saison 2019/2020 (Toulouse, 11 matchs) : 1 victoire – 10 défaites

Saison 2020/2021 (Nantes, 9 matchs) : 2 victoires – 3 nuls – 4 défaites

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi