mercredi 22 mai 2024

Après les JO, les bleus de Guillaume Gille à l’assaut de l’Euro !

À lire

A l’Euro (du 13 au 30 janvier), qui se déroulera en Hongrie et Slovaquie, l’équipe de France souhaite confirmer sa victoire des Jeux Olympiques.

Le handball français est sorti de sa torpeur lors des Jeux Olympiques de Tokyo. En s’offrant une nouvelle médaille d’or, les Bleus ont regoûté avec gourmandise au succès.

Si, lors du dernier Mondial 2021, la France avait dû se contenter de la 4ème place, pour cet Euro, la formation tricolore est revancharde. Lors de la dernière édition, en 2020, elle était repartie traumatisée et en crise avec une 14ème place indigne des talents qui la composent.

C’est pour cela que ce nouveau rendez-vous en Hongrie et Slovaquie est attendu. Guillaume Gille, le sélectionneur des Bleus, veut continuer à vivre de beaux moments avec ses joueurs.

Nouveau staff, nouveaux joueurs, titre olympique, les Bleus favoris

« Avec ce nouveau groupe et ce nouveau staff, après la période délicate que nous avons traversée ces 18 derniers mois, imaginer que le handball français est à nouveau au rendez-vous des JO valorise l’histoire particulière que nous avons avec les JO.

On se souvient que ce sont les Barjots en 1992 à Barcelone qui ont débuté les premiers ce grand mythe des Jeux Olympiques. Cette année, de manière assez incroyable, on se retrouve à partager la gloire avec l’équipe de France féminine et les autres équipes sport co. Le parcours des garçons à Tokyo de grande qualité avec tout le travail fourni par le groupe et par le staff. Il y a eu en effet beaucoup d’efforts investis pour être au rendez-vous de cette compétition. »

Avant de rajouter. « A chaque fois qu’une équipe gagne, elle est le fruit d’une certaine forme de synthèse, un trait d’union entre les cadres de l’équipe et les plus jeunes. Jusqu’à présent, nous n’avions pas trouvé la bonne carburation entre les différentes générations.

Mais, pour faire le bilan complet de ce titre, il y a encore besoin de digestion et de faire le tour de cette compétition pour en tirer le maximum d’enseignements afin d’envisager les perspectives. »

Dans une période où l’équipe de France se rajeunit avec le départ de certains cadres comme Michaël Guigou, Luc Abalo et Yann Genty, l’avènement de talents comme Hugo Descat ou encore Dylan Nahi, le tout encadré par l’éternel Nikola Karabatic, mais aussi le nouveau capitaine Valentin Porte, laissent augurer d’un nouveau souffle.

Une 14ème place à effacer

« On est tous affamés après les JO de Tokyo, explique ce dernier. On a envie de revivre cela et voir si l’on peut enchaîner. Maintenant, l’Euro ça va être costaud. Il faut voir notre poule. La Serbie que l’on n’a pas réussi à battre les dernières fois, on a des comptes à régler avec eux. La Croatie qui l’a mauvaise du TQO, puis l’Ukraine qui sera rude et costaude. Trois matches compliqués. »

En effet, la poule C ne sera pas simple mais, pour aller au bout, il n’y aura pas de calculs, surtout que, pour Guillaume Gille, cet Euro sera aussi un point de départ important pour les JO de Paris 2024 et la construction de son groupe.

« On ne peut pas s’empêcher d’éclairer Paris dans trois ans. Avec l’équipe de France, on a des échéances à court terme. L’équipe va évoluer avec des joueurs qui partent à la retraite. Une jeunesse qui est en train de prendre de la place au sein de ce groupe. De nouveaux challenges à relever.

Le travail de tous les acteurs du handball a permis de ramener la France en haut, notamment sur les derniers Jeux Olympiques. L’enjeu est encore plus important avec l’horizon de Paris 2024. On va se remettre au boulot. » Les JO de Tokyo paraissent déjà bien loin.

Sport Hand 011

Ne manquez-pas, Handball magazine, en vente ici, ou chez votre marchand de journaux

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi