jeudi 23 mai 2024

Arbitrage de Lyon – Brest : pourquoi la LFP est obligée d’annuler l’expulsion de Lees-Melou

À lire

Jérémy Kinot
Jérémy Kinot
Journaliste

Les mauvaises décisions de Mathieu Vernice, arbitre de Lyon – Brest ont un impact direct dans la lutte pour l’Europe en haut de tableau. Annuler l’expulsion de Pierre Lees-Melou permettrait limiter la casse.

Un penalty oublié sur la main d’Obrien, le but de Tolisso qui n’aurait pas dû être accordé (pour une position de hors-jeu de Lacazette qui fait action de jeu), mais aussi un coup franc accordé par erreur aux Brestois pour une main de Matic qui n’aurait pas dû être sanctionnée (car collée au corps)… Le responsable des arbitre lui-même a reconnu les nombreuses erreurs d’arbitrages de Mathieu Vernice lors du match entre Lyon et Brest (4-3). 

Brest ne doit pas continuer de payer ces grossières erreurs d’arbitrage

Avec comme principale victime, le Stade Brestois. Car si les erreurs (reconnues) de l’arbitre ont couté deux buts aux Bretons (un penalty en leur faveur et un but de l’OL qui n’aurait pas dû être accordé), le pourcentage de chances de voir un coup franc aux vingt mètres transformé en but est finalement très maigre… L’erreur est donc beaucoup moins grave.

En revanche, lors de son entretien sur France Bleu Breizh Izel, Antony Gautier n’a pas évoqué l’expulsion de Pierre Lees-Melou à la 86ème minute. Pour rappel, le n°20 du Stade Brestois a subi une faute de la part de Nicolas Tagliafico, qui a voulu le relever assez violemment. Le Brestois a uniquement manifesté son agacement, sans gestes ni paroles brutales… Cela n’a pas empêché Mathieu Vernice de lui infligé un deuxième carton jaune, sans aucune pédagogie, ce qui a entraîné une expulsion. A noter que le Lyonnais aussi n’a pris qu’un jaune, son deuxième, ce qui a entrainé son expulsion. Les deux joueurs ont donc eu exactement la même sanction.

Si les erreurs commises dans la match par l’arbitre de la rencontre ne peuvent plus être corrigées, en revanche, ce carton jaune, lui, peut être retiré. Ce qui permettrait à Pierre Lees-Melou de participer au match de son équipe contre Monaco, dimanche, et de ne pas sanctionner Brest, déjà largement lésé, encore un peu plus. La commission de discipline de la LFP, qui se penchera mercredi sur le cas du Breton, osera-t-elle reconnaitre l’erreur de M. Vernice ? Malheureusement, on en doute… 

Des erreurs qui faussent le championnat

On est pourtant en droit d’attendre un minimum d’honnêteté dans cette histoire. Surtout dans une période où l’arbitrage est particulièrement contesté. En sachant que, dans le sprint final, ces erreurs d’arbitrages ont de très lourdes conséquences sur l’ensemble de la Ligue 1. Pas seulement sur un match.

Ainsi, ce n’est pas uniquement Brest qui a été une victime à Lyon, mais aussi tous les clubs qui se battent pour terminer aux 5ème, 6ème et 7ème place. Idem pour le haut du classement, Monaco profite de la défaite de Brest pour envisager sérieusement de lui passer devant (ce qui aurait pu être le cas si les Monégasques avaient joué leur match contre Lille et l’avaient gagné). L’absence de Lees-Melou dimanche sera un nouveau coup de pouce aux Monégasques, sans parler de Lille, qui reçoit Strasbourg et qui peut encore espérer revenir sur les Bretons. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi