vendredi 1 mars 2024

Arrigo Sacchi, une empreinte indélébile sur le football

À lire

Le Quotidien du Sport vous propose une série de portraits des plus grands entraîneurs de l’histoire. Après Rinus Michels, gros plan sur Arrigo Sacchi, le technicien qui a révolutionné le foot italien.

« Je n’avais jamais réalisé que pour devenir jockey il fallait d’abord avoir été un cheval ». C’est par cette phrase devenue culte qu’Arrigo Sacchi répondait à ses détracteurs qui lui reprochaient de ne pas avoir eu une carrière de footballeur professionnel.

Aujourd’hui, l’histoire est là pour plaider en la faveur de celui que l’on surnomme « le mage de Fusignano » (sa ville de naissance), considéré comme l’un des entraineurs les plus importants de l’histoire du football. Après avoir d’abord œuvré dans le petit laboratoire de Rimini, modeste club de Série C, puis à Parme au niveau du dessus, c’est Silvio Berlusconi, séduit par ses idées novatrices qui va le lancer dans le grand bain. Nous sommes en 1987 et le boss du Milan surprend toute l’Italie en confiant son équipe à un illustre inconnu qui en plus n’a jamais été footballeur professionnel. 

Un chef d’oeuvre contre le Real Madrid

Très vite, son style séduit. Son football offensif, basé sur la défense de zone, sans libéro (un dernier défenseur plus en retrait) mais deux centraux sur la même ligne et un pressing très haut. Sacchi va à l’encontre des principes de l’école italienne et révolutionne le foot. Sa démonstration de football total, basé sur la puissance collective avant le talent individuel passe la frontière. Avec comme chef d’œuvre la victoire du Milan AC sur le Real Madrid en demi-finale de la Ligue des Champions 1989. Un 5-0 qui met à terre un Real étouffé et sans solution. Moins d’un an plus tôt, Sacchi avait conduit le Milan vers le titre, en venant notamment à bout du Naples de Maradona dans un match décisif qui reste une référence (victoire 3-2 à Naples). Ces résultats, ce football chatoyant mais aussi très physique, l’entraîneur italien l’obtient à force de travail. Ce n’est pas un hasard si les, trois symboles de son équipe sont néerlandais. Sous ses ordres, Gullit, Van Basten et Rikjkaard accumulent les trophées. Lors de ses trois premières saisons au Milan AC, Sacchi remporte le championnat d’Italie, deux coupes d’Europe des clubs champions (ancêtre de la Ligue des Champions), deux supercoupes d’Europe, deux coupes intercontinentales et une supercoupe d’Italie. 

Un homme de polémiques

En 1991, sa notoriété le pousse vers l’équipe d’Italie  qu’il emmène en finale de la Coupe du Monde, en 1994 aux Etats-Unis où la Squadra s’inclinent aux tirs au but face au Brésil. Secoué par des critiques en interne (et notamment des relations compliquées avec Baggio, la star italienne de l’époque), Sacchi quitte la sélection en 1996, retourne une saison au Milan AC puis entrainera l’Atletico de Madrid et enfin Parme avant de devenir directeur sportif, à Parme puis au Real Madrid. 

En 2015, Sacchi créera la polémique et sera accusé de racisme en déclarant lors d’une remise de prix que « l’Italie n’a plus aucune dignité ou fierté parce que nous avons de trop nombreux étrangers jouant dans les championnats de 20 ans. Chez nous jeunes, il y a beaucoup trop de noirs». A l’époque, de grands entraineurs, à l’image de Capello prendront sa défense. « C’est une question d’identité pas de couleur de peau » dira le technicien italien. 

> Arrigo SACCHI

Né le 1er avril 1946 à Fusignano (Italie)

Equipe entrainées :

1977-1982 : AC Cesena (jeunes)

1982 - 1983 : Rimini Calcio

1983-1984 : AC Fiorentina (jeunes)

1984-1985 : Rimini Calcio

1985-1987 : Parme AC

1987-1991 : Milan AC

1991-1996 : Italie (Equipe nationale)

1996-1997 : Milan AC

1998-1999 : Atletico de Madrid

2001 : Parme AC

Palmarès :

– Champion d’Italie 1989

– Vainqueur de la Coupe d’Europe des Clubs Champions 

(1989 et 1990)

– Vainqueur de la supercoupe d’Europe (1989 et 1990)

– Vainqueur de la Coupe Intercontinentale (1989 et 1990)

– Vainqueur de la supercoupe d’Italie (1989)

– Finaliste de la Coupe du monde 1994

– Classé 3ème entraîneur de tous les temps 

par France Football en 2019

Classé 6ème entraîneur de tous les temps par World Soccer en 2013

 Classé 6ème entraîneur de tous les temps par ESPN en 2013

L’un des 5 entraîneurs classés dans le Top 10 

par France Football, World Soccer et ESPN

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi