mercredi 17 juillet 2024

Avant Monaco, Lyon, les nerfs à vif

Monaco - Lyon (dimanche, 21h)

À lire

Pascal Auchet
Pascal Auchet
Journaliste

La semaine cauchemardesque vécue par les Lyonnais (élimination de la Coupe de France par Monaco et défaite en Ligue 1 contre Lille) a laissé des traces.

C’est une équipe au bord de la crise de nerfs qui s’apprête à se rendre à Louis II pour le choc de la 35ème journée. Une nervosité qui s’est grandement fait ressentir hier en conférence de presse. Interrogé par un de nos confrères sur Maxence Caqueret et son temps de jeu, Rudi Garcia s’est défendu très maladroitement, pour ne pas dire plus.

L’entraîneur de l’OL s’est braqué et a commencé par faire remarquer que personne n’avait fait jouer le jeune milieu avant lui, avant de dénigrer son interlocuteur, parce qu’il ne connaissait pas par cœur les stats du joueur…

Les nombreuse absences du n°25 dans le onze de départ (seulement 16 titularisations cette saison), sa sortie contre Lille, alors que le score était de 2-2… Garcia a fait abstraction de la question, préférant s’en prendre verbalement à notre confrère, avec un mépris détestable.

Une attitude approuvée par Jean-Michel Aulas un peu plus tard sur twitter. Le président de l’OL s’en prenant lui aussi au journaliste, refusant l’idée même d’une saison ratée pour Lyon dans le cas où le club ne terminerait pas sur le podium.

Quelques jours plus tôt, Maxence Caqueret n’y était pas allé de main morte pour stigmatiser l’attitude de son équipe. « On n’a pas le droit de se faire rattraper comme ça » s’était exclamer le jeune milieu après Lille qui avait reçu les compliments de JMA, saluant sa « maturité ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi