mercredi 5 octobre 2022

Barcelone – PSG : bien plus qu’une revanche

Barcelone - PSG (21h)

À lire

Si le souvenir de 2017 reste présent chez les supporters, les acteurs de ce Barcelone – PSG ont une toute autre motivation en tête : éviter une sortie de route au stade des huitièmes, qui ruinerait leurs ambitions.

Le moment tant attendu est arrivé. Quatre ans et deux jours après ce qui reste à ce jour le pire souvenir de l’histoire du PSG en Ligue des Champions, Parisiens et Barcelonais se retrouvent sur le lieu du crime.

Si les Parisiens n’auraient jamais perdu 6-1 avec la VAR, si l’histoire de ce match appartient au passé, pas un supporter du club de la capitale n’a oublié l’humiliation du 14 février 2017. Tous les suiveurs du PSG savent toujours avec exactitude ce qu’ils faisaient ce mardi soir quand Sergio Roberto catapultait le ballon au fond des filets de Kevin Trapp pour la sixième fois de la soirée et privait les Parisiens d’une qualification pour les quarts de finale qui lui tendait les bras après le 4-0 du match aller.

Mauricio Pochettino : « Construire un meilleur futur »

Mais comme l’a expliqué Mauricio Pochettino en conférence de presse, « c’est une réalité différente, avec un groupe différent. On ne peut pas changer le passé mais on peut construire un meilleur futur ».

Pour « construire un meilleur futur » et donc conserver une chance de remporter la Ligue des Champions, le club de la capitale doit se défaire des Catalans en huitièmes. Des Catalans revigorés depuis le tirage au sort du mois de décembre, qui eux aussi jouent très gros dans ce duel.

Distancée en championnat, l’équipe de Koeman reporte tous ses espoirs sur la Ligue des Champions et ne peut envisager l’idée de sortir de la compétition dès les huitièmes.

« Il y a deux grandes équipes, pas de favori », estime d’ailleurs Leandro Paredes. Sans Neymar et Di Maria, la tâche peut toutefois paraître plus compliquée pour les Parisiens. Surtout si le Brésilien manquait également le match retour. Car pour contenir les Espagnols ce soir et créer l’exploit, le PSG a moins besoin de sa star.

Moïse Kean préféré à Pablo Sarabia

Pour ramener quelque chose du Camp Nou, les Parisiens ont surtout besoin d’un collectif fort. Si les Catalans souffrent défensivement cette saison et vont donc s’exposer aux talents des joueurs offensifs du PSG, il faudra aussi tenir Messi, en le privant de ballons. Ce sera le rôle du tandem Paredes – Gueye, performant lors de ses dernières sorties.

Comme face à Nice samedi, Moïse Kean est aligné par Mauricio Pochettino dans un rôle de milieu de terrain excentré. Le jeune italien, buteur décisif contre les Aiglons en championnat a été préféré à Pablo Sarabia pour jouer sur le côté droit, alors que Kylian Mbappé prendra le côté gauche. Pour le reste, c’est l’équipe attendue, avec le duo Paredes-Gueye devant la défense et Marco Verratti un cran plus haut en faux meneur de jeu.

Côté barcelonais, c’est l’équipe annoncée à une exception toutefois : le retour de Piqué tut juste revenu à l’entraînement et titulaire en défence centrale au côté de Lenglet.

> Les équipes officielles

Barcelone : Ter Stegen – Dest, Lenglet, Piqué, Alba – Busquets, De Jong, Pedri – Dembele, Messi, Griezmann.

PSG : Navas – Florenzi, Marquinhos, Kimpembe, Kurzawa – Paredes, Gueye – Kean, Verratti, Mbappé – Icardi

A propos du match :

Björn Kuipers au sifflet. Quatre ans après la Remontada et l’arbitrage catastrophique de l’Allemand Deniz Aytekin (barré au plus haut niveau depuis), l’UEFA a sorti l’artillerie lourde en nommant Björn Kuipers pour diriger le match de ce soir. Considéré comme l’un des meilleurs arbitres du monde, le Néerlandais de 47 ans a arbitré le club de la capitale à cinq reprises, pour trois victoires et deux nuls du club de la capitale. C’était notamment l’arbitrage de la demi-finale remporté contre Leipzig en août dernier à Lisbonne (3-0). Côté Barcelonais, les Catalans ont retrouvé Kuipers sur dix matches européens pour cinq victoires, quatre nuls et une défaite, contre le Celtic Glasgow (1-2) en novembre 2012.

Onze rescapés de 2017. 11 joueurs au total ont rendez-vous au Camp Nou ce soir, quatre ans et deux jours après la fameuse « remontada ». Six côté Barcelonais (Ter Stegen, Busquets, Piqué, Umtiti, Alba et Messi) contre trois du côté Parisien (Marquinhos, Verratti et Draxler), plus Rafinah, passé depuis du Barça au PSG. Sergio Roberto (Barcelone), Neymar (passé du Barça au PSG) et Di Maria (PSG), tous les trois blessés, auraient pu s’ajouter à la liste. 11 joueurs, c’est de quoi faire une équipe complète. L’équipe des rescapés de la Remontada :

Ter Stegen – Kurzawa, Marquinhos, Piqué, Ultiti, Alba – Busquets, Verratti, Rafinah – Messi, Draxler

spot_img

2 Commentaires

  1. Vous êtes payé par le QATAR ?
    Tous vos articles sont pro PSG, c’est CARICATURAL. Soyez objectif !!! Quid de votre déontologie MONSIEUR DESENCLOS ?

    • Bonjour Yves et merci de votre intérêt pour nos articles. je vous invite à lire les nombreux articles sur l’OL, Lille ou Monaco dont nous avons même fait un quatrième candidat au titre. En voici quelques exemples : Monaco part à la chasse au Lyon, Mike Maignan, symbole d’un LOSC ambitieux ou encore : Lyon champion ? les joueurs eux y croient, ou Memphis Depay garde le meilleur pour la fin. Il est vrai toutefois que le PSG vampirise la Ligue 1…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi