mercredi 29 novembre 2023

Barguil (Arkéa Samsic) passe son équipe en revue : « Maxime Bouet aime beaucoup la mode et bien se fringuer »

À lire

Frédéric Denat
Frédéric Denat
Journaliste

Leader d’une équipe qui évoluera cette année en World Tour pour la première fois, Warren Barguil compte sur ses coéquipiers pour l’aider à aller chercher au moins une étape sur le prochain Giro et entrer dans le cercle très fermé des coureurs français ayant gagné sur les trois grands Tours.

Le plus geek

« Dans ce registre, Thibault Guernalec est toujours à fond. Il est à l’affût de tout ce qui vient de sortir. Le dernier truc qu’il a acquis… un simulateur de conduite ! »

Le plus superstitieux

« Pour le coup, c’est moi. Aujourd’hui, on était le vendredi 13 (janvier), j’étais sur mes gardes ! Le chiffre 13 ne m’a jamais porté chance. Le dernier exemple ? J’ai abandonné le dernier Tour sur une 13ème étape. Sinon, au quotidien, j’évite aussi de passer le sel de la main à la main. »

Le plus chambreur

« Je vais dire Maxime Bouet parce qu’il en profite toujours pour nous faire rire mais, en fait, il n’y a pas de vrai chambreur dans le groupe, personne qui taille plus qu’un autre et qui sort du lot. C’est chacun son tour. »

Le plus doué

« Je vais citer un nouveau, Louis Barré. »

Le plus casse-cou

« Clément Champoussin parce qu’il descend vraiment très, très vite. C’est lui qui prend le plus de risques. »

Le plus prometteur

« Je vois Kévin Vauquelin aller très haut. Après une très bonne première saison chez les pros, cette année il va être plus attendu. S’il confirme, on tient là le futur champion de France du chrono ».

Le plus fashion

« Maxime Bouet aime beaucoup la mode et bien se fringuer. Je ne lui arrive pas à la cheville ! »

Le plus malchanceux

« Nacer (Bouhani) n’est pas vraiment verni. Au delà de ses blessures, il ne demandait rien à personne quand un type a traversé la route pour le faire chuter sur le Tour de Turquie. La faute à pas de chance. »

« Champoussin descend vraiment très vite »

Le plus sex-symbol

« Je n’hésite pas une seconde, c’est « Nénès », un coach assistant. Je n’en dis pas plus, il faut connaitre le personnage. C’est tellement évident (rires) ! »

Le plus perfectionniste

« Maxime Bouet encore qui est toujours à la recherche de ce qui se fait de mieux, dans tous les domaines, pour se fringuer, aller au resto, partir en vacances… il lui faut le top ! »

Le plus radin

« On est tous généreux… vraiment. »

Le plus bordélique

« Je me dénonce. Il suffit de voir ma chambre… »

Le plus en retard

« Je ne sais pas comment il fait, mais Laurent Pichon se débrouille tout le temps pour être pile à l’heure, à la minute près, pour entrer dans le bus, pour une réunion, un rassemblement… et c’est d’autant plus agaçant qu’il fait toujours en sorte de mettre les autres en retard (rires) ! »

Le plus rigolo

« Laurent (Pichon) imite à la perfection les membres du staff. Ça vaut le déplacement et c’est super marrant. »

Le plus discret

« Matis Louvel est à la fois le plus discret et l’un des plus talentueux de l’équipe, une sorte de force tranquille qui ne la ramène pas, mais qui assure. »

Le meilleur pote

« Clément Russo… »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi