lundi 26 février 2024

Basket : comment Matt Pokora veut “américaniser” la SIG Strasbourg

À lire

La SIG court après le titre de champion de France depuis 2005. Finaliste de la Coupe de France en 2022, le club alsacien a enregistré un renfort de poids en coulisses avec l’arrivée de Matt Pokora. Tout sauf un coup de pub. 

On savait que Matt Pokora était un grand fan de foot (son père André Tota a été pro) et de basket, qu’il adorait l’OM, les Lakers, mais c’est à la SIG, le club de sa ville natale que la star a choisi d’investir à hauteur de 300 000 euros, qui fait de lui le deuxième investisseur du club. Après une discussion avec son ami Tony Parker qui lui conseil-lait de s’investir dans le club de sa ville, Matt Pokora a franchi le pas cet automne.

Un investissement réel, pas de façade, le chanteur est un vrai passionné comme le confirme Christophe Schalk, président de SIG et entreprises : « Matt a toujours été passionné par le basket et la SIG. Il venait voir les matches avec son père. Il est très attaché au territoire. Même en étant aux quatre coins du monde il a toujours suivi de près les matches et les résultats du club. » 

Un club légendaire du basket français, mais qui a connu des cycles ces dernières saisons et qui avait besoin de se lancer dans une nouvelle dynamique. Cette an- née, la SIG vise une qualification en play- offs et l’arrivée de Matt Pokora a déjà eu son petit effet sur le club : « Sur les trois-quatre dernières saisons, on s’est dispersé en se concentrant beaucoup sur la nouvelle salle. On avait besoin d’enclencher une nouvelle dynamique. L’intérêt de Matt tombait très bien, son arrivée au sein du club est progressive, il discute avec Adidas sur les équipements pour la saison prochaine, on travaille aussi avec lui sur un nouveau logo. Comme tout le monde le sait, Matt a le sens du public, c’est un showman. On va monter une scène avant les matches avec des animations inspirées de ce qui se fait aux Etats- Unis, à notre échelle bien sûr. Lui-même se décrit comme le Max Guazzini du basket. Il va redynamiser le club, attirer un public plus large. En septembre, quand il a été annoncé à un de nos matches, on a vendu 1500 billets de plus. »

Matt Pokora : « J’ai plein d’idées » 

Matt Pokora n’est pas venu à Strasbourg pour faire de la figuration. Il l’a d’ailleurs déclaré lors de la conférence de presse de son arrivée comme nouvel actionnaire : « Avant que j’emménage à Paris, il y a 20 ans, je venais avec mon papa voir des matches ici, à l’époque des frères Pietrus à Pau. C’était une volonté de ma part, notamment après des discussions cet été avec mon ami Tony Parker de m’investir pour le club de ma ville. Un investissement financier, oui, mais surtout m’investir aussi personnellement dans la vie du club, sur un poste en orienté Direction Artistique, avec mon regard d’artiste sur toute l’expérience qu’on peut proposer aux spectateurs du Rhenus».

« J’ai pleins d’idées qu’on va mettre en œuvre avec les équipes et on verra les premiers effets pour le lancement de la saison prochaine. (…) J’ai envie de voir des maillots de la SIG dans la rue et pas des maillots des Lakers, des Bulls ou d’une autre équipe américaine. (…) Un hymne est quelque chose à laquelle je pense. Quelque chose d’identitaire, de typique à ce club et que ce soit en place avant un match (…) La lumière dont je bénéficie de part mon métier et ma place, je souhaite qu’elle se projette aussi sur la SIG, pour attirer de nouveaux sponsors, mais aussi garder ceux qui sont déjà là. On va, tous ensemble, redonner une nouvelle dynamique à notre club ». Matt Pokora ne manque pas d’ambitions !  

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi