samedi 2 mars 2024

Basket : Nando De Colo, le vétéran, présente les Bleus pour les Jeux

À lire

Arnaud Bertrande
Arnaud Bertrande
Rédacteur en chef — Pole Sport Lafont presse

À 34 ans, le meneur/arrière du Fenerbahçe s’apprête à participer à ses troisièmes Jeux Olympiques. Du haut de ses 176 sélections, Nando De Colo nous présente les Bleus.

Le plus chambreur

« Un groupe s’est vraiment créé en 2019 validé par le résultat qu’on a obtenu (3ème, Ndlr) même si ce n’est pas celui qu’on espérait. Dès qu’on se retrouve ensemble, à table, tout le monde parle facilement et le fait de chambrer fait partie du jeu.

Après, ça dépend aussi des liens que les joueurs ont entre eux, des générations. Rudy (Gobert) et Evan (Fournier) aiment bien se chambrer sur tout, que cela concerne le terrain ou en dehors. Même pendant la saison, alors qu’ils évoluent dans des clubs différents, ils continuent ! Rudy a du répondant, mais le numéro 1 c’est Evan et c’est Rudy qui prend le plus cher ! Il fait tellement de choses que c’est facile de s’en prendre à lui… »

Le plus doué

« Au niveau des fondamentaux, peut-être que j’en ai plus que certains sachant que sur le plan athlétique je suis sans doute moins au niveau par rapport aux autres. »

Le plus prometteur

« Il est évident que Killian (Hayes) et Théo (Maledon) sont très prometteurs. Killian a de très bonnes qualités athlétiques et se retrouve dans une équipe (Detroit) où il peut vraiment s’épanouir. Quant à Théo, on a tous été surpris de le voir seulement au 2ème tour de la draft et, au final, c’est devenu une très bonne chose car il montre de très belles choses avec OKC. Il est très costaud physiquement.

Il a l’expérience de l’Euroligue. Les deux sont jeunes et ont un bel avenir devant eux. Il ne faut pas non plus oublier Frank (Ntilikina) qui a proposé de très belles choses pendant les championnats du monde même si, cette saison, il connaît des hauts et des bas. »

Le plus pro

« Moi ! J’adore le basket. C’est ma passion, mais c’est aussi mon boulot et je ne laisse rien passer. Il faut être pro dans tout ce qui entoure le basket, avant et après l’entraînement, notamment en termes de récupération.

D’autres sont aussi très pros comme Evan et Rudy qui ont l’habitude du style américain, avec un chef à la maison, avec un personnel qui les suit en déplacements. Evan voyageait par exemple avec sa masseuse. Frank demandait lui tout le temps à Laurent Foirest de bosser un peu plus avec lui avant et après les entraînements. Il faut travailler et prendre soin de soi pour avancer. »

Le plus d’autographes signés

« Rudy. En plus, il aime ça même si, quand il rentre dans le bus, il fait le gars blasé (sourire). »

Le plus de succès auprès des filles

« C’est un sujet délicat. Pas mal de joueurs ont une vie de famille. Après, au niveau du style, Andrew (Albicy) a le sien, Louis Labeyrie aussi, un style un peu plus « papa ». Il aime le bon vin et les bons cigares. »

Le plus superstitieux

« Peut-être Frank, mais je ne suis même pas sûr donc joker. »

Le plus fashion

« Axel Toupane. Il aime bien la mode. Un jour, il est arrivé avec un sac qui ressemblait plus à un sac de femmes, mais ça lui allait très bien. Le moins fashion, c’est Louis. Avant, c’était Boris (Diaw). Nico (Batum) n’est pas non plus un fashion model comme peuvent l’être Axel ou Andrew avec ses différentes coupes de cheveux. »

Le plus bavard

« Quand on le lance, Louis Labeyrie ! Mais, en général, le plus bavard c’est Rudy qui aime bien parler de tout et de rien. »

Le plus polyglotte

« Je parle trois langues, anglais, espagnol et naturellement français. Le russe et le turc juste pour être poli. Et le cht’i ça compte ? Sinon je n’en vois pas qui parle plus de langues. Andrew a dû se mettre à l’espagnol, Louis pareil. Mathias Lessort, je l’ai vu faire une interview en serbe, mais je ne sais pas s’il le maîtrise complètement. 

Le plus geek

« Andrew. Il est pas mal sur son téléphone. Il like pas mal de choses. Au niveau jeux, Paul Lacombe est pas mal avec Frank et Andrew. »

La plus grosse détente

« Amath M’Baye. »

Le plus engueulé par le coach

« En fonction des situations, tout le monde y passe. »

Le plus fêtard

« Il faut voir chez les célibataires. Mathias aime bien faire la fête. »

Le plus drôle

« Ça dépend des moments. Perso, j’aime bien Axel Toupane. Il ne parle pas beaucoup, mais parfois il lâche un truc… Je me reconnais làdedans, je fonctionne pareil. On ne parle pas beaucoup, on écoute au début et derrière on lâche une pic pour rigoler. »

Le plus passionné par un autre domaine

« Louis a une vraie passion pour le vin. Je crois même qu’il a acquis un vignoble. »

Le plus mauvais perdant

« (rires) La plupart du temps, on fait des concours, des shoots milieu de terrain et Rudy, ce n’est pas que c’est un mauvais perdant, mais on dirait qu’il aime perdre ! Il va perdre cinq fois d’affilée et il va rejouer pour… perdre. On le sait avant qu’il shoote. Après, personne n’aime perdre, mais si je ne devais en retenir qu’un ce serait Louis. Au début, c’était Paul. Quand les nouveaux arrivent, on les laisse jouer aux cartes avec nous, mais on a nos propres règles et ça peut déstabiliser et être très énervant. Je me souviens de Mathias Lessort qui avait pas mal râlé les premières fois. »

Le plus en retard

« Rudy ! La première semaine, c’est très compliqué… 75% des amendes, c’est pour lui ! »

Le plus gourmand

« Rudy mange beaucoup. Il est grand. Mais il n’abuse pas non plus, il mange en fonction de ce qu’il a besoin. Comme Evan, il a un chef donc tout est calculé. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi