jeudi 29 septembre 2022

Baubigny, Gibert, Kolingar… Les nouveaux visages du Racing 92

Racing 92 - Agen (16h)

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

Réputé pour sa formation, le Racing 92 s’appuie sur une jeune génération (Baubigny, Gibert, Kolingar,…) pour encore jouer les premiers rôles. 

C’était une ambition du président Jacky Lorenzetti : faire de la formation du Racing 92 une référence. Cette année encore, Laurent Travers n’hésite pas à s’appuyer sur ses jeunes joueurs. « On a la chance d’avoir des jeunes de très haute qualité. Ils le démontrent tous les week-ends. Grâce à ça, on a un collectif fort. » Le dernier arrivé est Nolann Le Garrec (photo). A 18 ans, le natif de Vannes est arrivé en 2017 au Racing 92. Membre régulier des équipes de jeunes de l’équipe de France, le demi de mêlée breton vient de débuter en Top 14 et cela ne devrait être qu’un début. A 22 ans, Hassane Kolingar fait partie de la génération montante des avants franciliens. Présent depuis 2013, il vient de connaître sa première sélection avec l’équipe de France cet automne face à l’Italie. Le pilier devrait encore continuer à grandir et s’affirmer. Tout comme son coéquipier du pack racingman, Georges-Henri Colombe. A 22 ans, le pilier droit s’est installé dans le groupe et continue sa progression afin de goûter également à l’équipe de France. 

Une politique de formation assumée 

Présent depuis bientôt 10 ans au club, Antoine Gibert (23 ans) a gravi tous les échelons du Racing 92. Le natif du 92 n’a pas fini de faire parler de lui. Tout comme Guram Gogichashvili. Le pilier géorgien est arrivé en 2018 au Racing 92 et, à 22 ans, il fait partie de la jeune génération montante des Ciel et Blanc avec également le pilier Gia Kharaishvili (21 ans) qui vient de prolonger son contrat. C’est aussi le cas d’Olivier Klemenczak (24 ans) qui a réussi ses retrouvailles avec la région parisienne en 2018. Le centre francilien continue de prendre de l’épaisseur au Racing 92. Ibrahim Diallo s’affirme aussi de plus en plus au sein de l’effectif de Laurent Travers. A 23 ans (le 23 janvier), le 3ème ligne n’a pas prévu de quitter un club qu’il a connu en 2009. Passé également par Sarcelles puis Massy, Jordan Joseph a déjà confirmé tout son potentiel à seulement 20 ans. Le Val d’Oisien, champion du monde U20, en 2018 et 2019, n’a pas fini de faire parler de lui. Cela devrait être aussi le cas pour Teddy Baubigny. A 22 ans, le talonneur du Racing 92 suit les traces de son coéquipier Camille Chat avec l’équipe de France aussi. Présent au club depuis 2013, il est l’un des symboles de cette jeunesse triomphante du Racing qui devrait encore faire parler d’elle dans les années à venir. 

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi