jeudi 29 septembre 2022

Ben O’Connor, le remplaçant idéal de Bardet à AG2R

À lire

Véritable rayon de soleil sur le Tour de France, Ben O’Connor était jusqu’ici peu connu du grand public. Retour en chiffres sur le parcours du coureur australien d’AG2R Citroën vainqueur de la 9ème étape de la Grande Boucle.

4

Pour son premier Tour de France, Ben O’Connor s’est affirmé comme l’une des révélations de l’édition 2021. En terminant à la 4ème place du classement général derrière Pogacar, Vingegaard et Carapaz, l’Australien a largement dépassé les objectifs d’une équipe orpheline de Romain Bardet parti chez DSM lors de la dernière intersaison. En quatre grands Tours, le transfuge de NTT n’avait jamais fait mieux que 20ème (sur le Giro 2020).

4, c’est aussi son nombre de victoires avant son succès sur la 9ème étape du Tour de France. L’Australien avait jusque-là reporté la 5ème étape du Tour d’Autriche en 2017, la 3ème étape du Tour des Alpes en 2018, la 4ème étape de l’Etoile de Bessèges en 2020 et la 17ème étape du Giro en 2020.

7

Avec la 4ème place de Ben O’Connor, pour la septième fois depuis 2014, l’équipe AG2R Citroën place un coureur dans le top 10 du Tour de France. Jean-Christophe Péraud avait fini 2ème en 2014, Romain Bardet, 2ème en 2016 et 3ème en 2017, 6ème en 2014 et en 2018, 9ème en 2015 et donc Ben O’Connor 4ème en 2021.

8

Avant le Tour de France, Ben O’Connor a signé une belle 8ème place au général du Critérium du Dauphiné. Comme un électrochoc pour le coureur australien qui a alors « réellement pris conscience de ses capacités à lutter avec les meilleurs » selon son manager Vincent Lavenu.

9

Pour son premier Tour de France à 25 ans, Ben O’Connor s’est offert le luxe d’inscrire son nom au palmarès des vainqueurs d’étapes sur la Grande Boucle. Dans une 9ème étape marquée par la pluie et le froid entre Cluses et Tignes, l’Australien s’échappe dans un premier temps en compagnie de Mattia Cattaneo et Sonny Colbrelli. Puis, dans la montée vers Tignes, le natif de Subiaco distance ses deux compagnons italiens d’échappée avant de lever les bras en solitaire.

17

En 2020, c’est lors de la 17ème étape du Tour d’Italie que Ben O’Connor a remporté la première victoire d’étape de sa carrière dans un grand tour. Echappé aux côtés de Ruben Guerreiro, Herman Persteiner ou encore Thomas De Gendt, le coureur de l’équipe NTT Pro Cycling dépose tout le monde dans la montée finale vers Madonna di Campiglio. Il termine alors avec 5’11’’ d’avance sur le groupe maillot rose alors porté par le Portugais João Almeida.

25

En plus d’avoir 25 ans, Ben O’Connor a plusieurs liens avec ce nombre-là. Né le 25 novembre 1995 à Subiaco, il termine à la 25ème place du classement général lors de sa première participation au Tour d’Espagne en 2019.

124

C’est avec le numéro 124 sur le dos que Ben O’Connor a terminé à la 4ème place du Tour de France 2021.

2016

Pour Ben O’Connor, 2016 est l’année de l’éclosion. S’il débute sa carrière professionnelle un an plus tôt, l’Australien fait parler de lui pour la première fois sous le maillot de l’équipe Avanti

IsoWhey Sports. Avec la formation continentale australienne, il remporte la New Zealand Cycle Classic et termine à la 3ème place des classements généraux du Tour du Taiwan et du Tour de Savoie-Mont-Blanc. De quoi attirer l’attention de plusieurs formations du World Tour. En octobre 2016, c’est l’équipe sud-africaine Dimension-Data qui décroche le gros lot.

2024

En octobre 2020, au lendemain de sa première victoire d’étape sur le Tour d’Italie, Ben O’Connor paraphe un bail d’un an avec l’équipe AG2R-Citroën. Quelques mois plus tard, après une série de belles performances, le coureur australien voit son contrat prolonger jusqu’en 2024.

120 830

Avec 120 830 euros empochés, AG2R Citroën est la première équipe française au classement du prize money du Tour de France 2021. Une somme qui provient en grande partie des résultats de Ben O’Connor. Il faut dire qu’entre sa victoire à Tignes et sa 4ème place au classement général final, l’Australien n’a pas chômé. Toutefois, pas de quoi rivaliser avec les 624 380 euros empochés par la team UAE Emirates du maillot jaune Tadej Pogacar.

Adrien Cornu

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi