dimanche 29 janvier 2023

Bernard Lemaitre (RCT) : « Pas de titre depuis 2015, ça commence à faire long… »

À lire

Président du club toulonnais depuis février 2020, Bernard Lemaitre n’a toujours pas gagné de titre malgré une finale de challenge cup en 2022. 2023 sera-t-elle l’année du retour au sommet pour un RCT qui reste sur deux 8èmes places en top 14 ? Entretien pour Le Quotidien Du Sport et Rugby magazine.

Etes-vous satisfait du début de saison du RCT ?

Non, pas complétement. La situation n’est pas négative, mais elle n’est pas non plus très positive. Les matches qui vont venir vont être décisifs. On a l’ambition et la détermination de bien figurer cette saison.

La signature de Dan Biggar au RCT, est-ce le retour des Galactiques ?

Je n’aime pas le terme de galactique, ce n’est pas l’objectif, je ne parlerais donc pas de galactiques. Je suis très heureux de ce recrutement, Dan est un très bon joueur et également une belle personne que j’apprécie et qui va beaucoup nous aider. Il sera important pour l’équipe, il va aider et encadrer les plus jeunes. On espère pouvoir le conserver plusieurs saisons.

En parlant de Galactique, vous devez être déçu du retour sur investissement de Kolbe ? On parle même d’un départ avant la fin de son contrat…

Cheslin Kolbe, c’est effectivement une petite déception. Il a eu pleins de petites blessures et est blessé plusieurs semaines malheureusement actuellement. C’est une déception assurément car c’est un gros investissement pour le club, je suis déçu. Il y a eu des rumeurs de départ récemment, mais je tiens à démentir, il n’y a pas de départ prévu.

Bernard Lemaitre demande de la patience pour Bastareaud

La signature de Mathieu Bastareaud était un pari, est-ce un pari déjà raté après sa blessure ?

Pour ce qui est de Mathieu Bastareaud, c’est d’abord un pari pour lui-même, un défi personnel de revenir comme cela à Toulon. Je suis content car il a réussi à revenir, mais il doit désormais prendre le pas sur les blessures, il doit essayer d’éviter les nouvelles blessures. Il est blessé actuellement malheureusement.

Imaginez-vous une 3ème saison sans phase finale ?

C’est même actuellement la 5ème saison sans phase finale et c’est évidemment une déception. Assurément, c’est long et c’est beaucoup pour un club comme Toulon. J’espère que ça va changer cette année.

Lemaitre veut un titre avec le RCT

Le dernier titre du RCT remonte à 2015 (Coupe d’Europe) et 2014 (Top 14), ça commence à faire long, non ?

Ça commence à faire long effectivement, notre dernier titre date déjà de 2015 avec la Champions Cup. Je suis quelqu’un de très impatient donc j’espère que cette année cela va changer.

On a retrouvé un grand Charles Ollivon. Mériterait-il de récupérer le brassard en Bleus par rapport à Antoine Dupont et militez-vous pour qu’il reprenne le brassard ?

Je suis heureux de son retour en Bleus. Il va être bénéfique pour Toulon et l’équipe de France. Je ne dirais pas que je milite pour qu’il soit capitaine, ce n’est pas le terme que j’utiliserais. Dupont est un très bon capitaine et surtout un très bon joueur. Je suis fier quand Charles l’est et surtout de voir que c’est un Toulonnais qui est capitaine de l’équipe de France.

Il pourrait revenir à son meilleur niveau, il ne faut pas oublier qu’il a été blessé longuement, mais il pourrait redevenir capitaine prochainement, en tout cas je le souhaite. Pour le moment, Antoine Dupont est un choix logique, c’est l’un des meilleurs joueurs du monde, c’est un choix du sélectionneur Fabien Galthié et je le respecte.

« Il n’y a pas de départ prévu pour Kolbe »

Plusieurs joueurs ont attaqué la Fédération et la Ligue en raison des commotions cérébrales. Cela vous inquiète-t-il ?

C’est un problème complexe. Cette histoire des anciens joueurs comme Carl Hayman et consorts illustre simplement le caractère sérieux du sujet. Je crois qu’aujourd’hui le sujet a bien été pris en main par les autorités. Peutêtre un peu tard. Je vois chez nous à Toulon on a régulièrement des commotions. Le joueur est arrêté quand il ne répond pas aux critères, il est tout de suite consulté par un spécialiste de haut niveau à Marseille, le professeur Dufour.

Ensuite, c’est minimum quinze jours quand ce n’est pas trois semaines d’arrêt ! Donc c’est ennuyeux. On l’a vu après le match FranceAfrique du Sud ; Pour ce qui est des Sud-Africains, ils n’ont pas les mêmes critères de protection des joueurs. Prenez par exemple le cas d’Eben Etzebeth qui avait été commotionné trois fois dans l’année et qui a été autorisé à rejouer quasiment tout de suite pour l’Afrique du Sud ! Pour nous, c’est impensable. Je suis inquiet pour la santé de mes joueurs.

Propos recueillis par Olivier Rivaud

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi