samedi 26 novembre 2022

Blessures : l’hécatombe n’est pas prête de s’arrêter

À lire

La France est la première touchée avec plusieurs de ses cadres blessés, mais le monde du foot n’est pas épargné. Avec une hausse de 20% la saison passée en Europe, le fléau des blessures se montre de plus en plus inquiétant.

610 millions d’euros. C’est le prix qu’ont coûté les blessures aux clubs européens en 2021-2022. Rien qu’en France, le nombre de blessures est passé de 606 à 691, soit 80 millions d’euros de perte (la moitié étant pour le PSG). Dans tous les championnats le constat est sans appel, les pépins physiques se multiplient.

La Premier League est médaille d’or de la blessure, avec 1 231 (contre 938 l’année d’avant), une hausse énorme de 31%. De quoi inquiéter les clubs.

L’UEFA multiplie les matchs

Depuis 2018, l’UEFA a déjà augmenté le nombre de matchs internationaux avec la Ligue des Nations, ce qui avait déplu à beaucoup de joueurs. Kevin De Bruyne par exemple, remettait en cause l’intérêt de créer une nouvelle compétition. En prime, qui dit nouvelle compétition dit match à enjeux, et donc plus d’intensité pour remplacer des matchs amicaux qui étaient basés uniquement sur de la préparation.

L’UEFA ne s’arrête pas là, l’année dernière avait lieu la toute première Ligue Conférence, augmentant ainsi encore le nombre de matchs des équipes dans l’année.

Le pire est à venir

Si la hausse sur la saison précédente est déjà faramineuse, le pire pourrait bien être à venir. Pour la première fois de l’histoire, la saison sera entrecoupée d’une phase finale de coupe du Monde, à partir du 20 novembre. Des matchs à très haute intensité attendent donc tous les joueurs internationaux, mais l’échéance qatarie n’est pas le seul problème.

Habituellement, la Ligue des Champions commence le 15 septembre, et arrivé au 20 novembre, les équipes ont jouées 4 matchs de groupe. La phase aller se terminant début décembre. Cette année, le calendrier a dû être densifié pour laisser un créneau à la coupe du Monde. Arrivés au Qatar, les joueurs auront terminé les 6 matchs de la phase de poule. Les autres compétitions européennes aussi, connaîtront la même accélération.

Encore plus de matchs de coupe d’Europe

A peine la préparation estivale terminée, les joueurs ont été soumis à des matchs de la plus haute intensité en Europe, et le seront encore jusqu’à la coupe du Monde.

La nouvelle formule des Coupes d’Europe va aussi ajouter des matchs au calendrier (passage de 32 à 36 clubs e C1, avec 2 à 4 matchs de plus à jouer, idem dans les autres coupes).

En réponse, la FIFPRO (fédération internationale des associations de footballeurs professionnels), réclame à la FIFA au minimum 4 semaines de repos entre deux saisons, et 2 semaines de repos au milieu de la saison.

Jeremy Bakeir  

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi