mercredi 24 juillet 2024

Bora oublie Sagan mais recrute Benenett pour une équipe plus collective

À lire

En perdant sa star, mais aussi Ackermann, Oss, Bodnar et Sellig, l’équipe allemande Bora n’a pas tardé à réagir pour rester compétitive. Les onze recrues, parmi elles Vlasov et Bennett, témoignent d’une volonté de rapidement tourner la page Sagan.

Au milieu d’un Mercato record, aucune autre équipe de World Tour n’a recruté autant, Bora-Hansgrohe a souhaité frapper fort en accueillant d’abord trois têtes d’affiche, l’Irlandais Sam Bennett de chez Deceuninck, le Russe Aleksandr Vlasov de chez Astana Premier Tech et l’Australien Jai Hindley débauché chez Team DSM. Avec Shane Archbold (Aus., Deceuninck), Marco Haller (Aut., Bahrain Victorius), Sergio Higuita (Col., EF Education Nippo), les deux Allemands Jonas Koch (Intermarché Wanty) et Luis Lührs (néo-pro), l’Irlandais Ryan Mullen (Trek Segafredo), Danny van Poppel (Bel., IntermarchéWanty) ou l’autre néo-pro belge, Cian Uijtdebroeks, la formation allemande s’est donnée les moyens de rebondir sur plusieurs fronts grâce à un effectif des plus riches et d’une grande polyvalence, avec des coureurs capables de porter haut les couleurs de l’équipe sur tous les terrains.

11 recrues pour le team Bora

Cette saison, 13 ont remporté au moins une des 31 victoires de la team. Si Bennett remplace Sagan dans le rôle du sprinteur numéro 1, Vlasov et Hindley vont apporter une vraie plus-value aux côtés des leaders naturels que demeurent Buchmann, Kelderman, Schachmann ou Kämna, trois profils qui ont largement les moyens de briller dans les courses à étapes et de compenser les cinq succès de Sagan et les six d’Ackerman en 2021.

Il n’en demeure pas moins qu’il s’agit d’un vrai virage à prendre. Mélange d’expérience et de jeunesse, Bora est notamment la première équipe allemande à miser sur un Colombien, Sergio Higuita, pour exister en montagne et s’offrir aussi une porte d’entrée en Amérique du Sud.

Mais c’est surtout sur Vlasov, quatrième du Tour d’Italie, deuxième de Paris-Nice, troisième du Tour des Alpes en 2021 que se porteront tous les regards.

Pour Vlasov, objectif Tour de France à moyen terme

Le grimpeur russe de 25 ans qui s’est engagé pour les trois prochaines années a faim de victoires et arrive chez Bora pour se concentrer sur les grands Tours et les courses d’un jour difficiles.

Déjà troisième du Tour de Lombardie, il voudra aussi aller décrocher un monument. Pour le manager général, Ralph Denk, « Vlasov est certainement l’un des plus grands talents pour les courses à étapes. Et, à moyen terme, l’objectif avec lui est d’aller chercher le Tour de France. »

En attendant qu’il en ait les capacités, le Giro et la Vuelta devraient être à son programme pour 2022, l’effectif étant assez fourni pour ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier. Même sans Sagan, on n’a donc pas fini de parler de Bora-Hansgrohe.

Tom Boissy

Cyclisme magazine 14

Ne manquez pas Le Cyclisme Magazine, en vente ici, et chez votre marchand de journaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi