jeudi 23 mai 2024

Boughanem – Kazantsev, Semeleer – Kwasi… le Glory (kickboxing) va enflammer le Dôme de Paris

À lire

GLORY 91 (à partir de 18h30, Dôme de Paris)

Un rendez-vous exceptionnel que les amateurs de Kick Boeing ne voudront rater pour rien au monde. Avec la présence des meilleurs combattants de kick-boxing.

En octobre dernier, l’évènement du Glory se jouait déjà à guichet fermé. Pour son retour à Paris, l’organisation persiste et signe. S’imposer par la qualité des oppositions et donner au public une soirée mémorable sportivement et spectaculairement. Pour relever le challenge, la fighcard est dédiée au public francophone avec des athlètes reconnus et le drapeau tricolore qui sera mis à l’honneur tout comme le drapeau marocain. Sans oublier le main event qui s’annonce explosif. 

Le Glory, The place to be

Pour l’organisation qui a vu le jour en 2012 fondée par Pierre Andurand et Scott Rudmann, la (re) conquête de la France est une étape essentielle pour le kick-boxing à l’heure où de nombreuses organisations viennent tester le marché à commencer par le MMA qui séduit de plus en plus et redistribue les cartes pour espérer donner plus de visibilité aux sports de combat.

Pour les connaisseurs, le Glory, c’est « The place to be ».  Ce soir, ils seront 8 représentants français aux côtés du multiple champion du monde de muay-thaï ; le belgo marocain Youssef Boughanem pour un retour à ses premières amours avec ce soir-là  un main event qui promet de faire vibrer la salle. 

Également au rendez-vous et largement représenté, le Maroc puisque ce sont 4 combattants du royaume qui sont à l’affiche. Avec les succès et la popularité de Badr Hari au sein de l’organisation, c’est tout le pays qui est embarqué dans l’aventure et un réel vivier de talents au Maroc avec des jeunes combattants qui gagnent à être reconnus et médiatisés. 

Semeleer – Kwasi : la tension à son comble

Côté main event  Endy Semeleer et Chico Kwasi  : deux palmarès, deux destins s’affronteront au centre du Dôme de Paris : le détenteur du titre face à celui qui a toujours rêvé de devenir roi ici à Paris. Mais Semeleer l’a dit et le garantit «  la ceinture restera à moi. Je suis venu pour gagner et il n’y aucune chance que je reparte sans ». Quelques secondes plus tard, en conférence de presse, Kwasi stoppe son adversaire «  Il est vrai que j’ai toujours dit que mon objectif était de combattre ici à Paris et de prendre la ceinture à Cédric Doumbé. Ce dernier n’étant plus au Glory et officiant désormais en MMA, je viens accomplir mon rêve et chercher le titre. Alors il ne faut pas manquer le combat de samedi soir, soyez bien au rendez-vous ». 

Avec dix évènements par an en Europe, l’une des marques de fabrique de l’organisation est le Glory Grand Prix, soirée qui voit s’affronter les meilleurs combattants avec pour chacun trois combats d’affilée et un seul vainqueur qui deviendra le champion incontesté. L’étape parisienne à suivre notamment sur DAZN prévoit des combats préliminaires dès 18h30 et un spectacle qui mènera le public jusque tard dans la soirée avec le face à face attendu entre Youssef Boughanem et Stas Kazantsev dont le coach, Mike Passenier semble plutôt sur de lui «  Youssef, c’est le muay-thaï. Et ici on est en kickboxing. On ne parle pas du même sport. C’est un bon combattant de muay-thaï. On va le découvrir en kickboxing avec les règles du Glory. Deux sports différents, je vous le garantis». 

« Terminator » revient au kickboxing

Du côté de celui qu’on a longtemps surnommé « Terminator » pour sa capacité à encaisser et livrer des guerres, c’est la sérénité qui prime. Avec plus de 200 combats à son actif, Youssef garde sa ligne de conduite :  « Je suis là pour me challenger et me retrouver avec moi-même. Un retour aux sources parce que j’ai fait mes premiers combats en kickboxing avant ma carrière de muay-thaï. Sur le ring, c’est le cœur qui va parler. Je viens pour tout donner le 27 avril ».  Un combat explosif et électrique face à un adversaire d’expérience qui vient prendre sa chance. 

Pour chaque duel ce 27 avril au Dôme de Paris, il y aura un gagnant et un perdant. Seule certitude, la discipline, et le sport en général devrait sortir grand vainqueur de la soirée avec la volonté de marquer les esprits et pourquoi pas de rassembler autour de valeurs partagées telles que le dépassement de soi, l’humilité, la résilience et la confiance. 

Souad Soulinami

Retrouvez la conférence de presse et la pesée : 

MakeMemories-DIS-FR-Educational-16×9-YT_Bumper6s (youtube.com)

Copyright photos : GLORY Goudeau Alexis/CrewUp

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi