mardi 27 septembre 2022

Bruges – PSG : un message fort à envoyer à l’Europe

À lire

Favori de l’édition 2021/2022 de la Ligue des Champions, le PSG doit faire mieux que gagner ce soir. Il doit envoyer un message fort à toute l’Europe, pour prouver que la MMN est surtout un atout incroyable dans une vraie équipe.

C’est un coup d’envoi qui marquera à jamais l’histoire du PSG. ET peut-être même celle du football. Les supporters parisiens ont à peine osé en rêver : Kylian Mbappé, Neymar et Lionel Messi vont débuter un match ensemble et dans la même équipe !

Trois des dix meilleurs joueurs du monde aujourd’hui réunis dans la même équipe. Espéré au mois d’août, quand certains craignaient de voir Mbappé quitter le club, attendu depuis, le moment, inenvisageable il y a quatre ans, va devenir réalité.

Marquinhos : « Sur le terrain, Il n’y a pas de noms »

Cela veut-il dire pour autant que le match est gagné d’avance pour les Parisiens ? Bien sûr, et heureusement que non. Il ne suffit pas d’aligner les talents pour gagner un match. L’histoire de ce sport que l’on aime tant, nous a tant de fois démontré le contraire. Tout récemment encore avec la défaite de Manchester United à Berne contre les Young Boys, alors même (en plus) que les Anglais jouaient à onze contre dix !

« Sur le terrain, il n’y a pas de noms », rappelait notamment Marquinhos en conférence de presse hier. Une façon de dire que tout le monde doit faire son boulot (y compris défensif) pour un rendement collectif.

On serait faux-culs, ou faussement candide de penser que Paris ne gagnera pas à Bruges ce soir, mais tout aussi naïf de penser que les Belges ont aucune chance. Un concours de circonstances, des éléments défavorables… Il reste toujours une part d’inconnu dans le sport.

Les supporters du PSG n’ont pas oublié par exemple, l’élimination de 2018 contre Manchester United. Qui aurait pensé que Gianluigi Buffon allait plomber le PSG avant qu’un penalty venu d’ailleurs ne finisse le travail en toute fin de match. Et la remontada ? Autant d’erreurs d’arbitrage dans le même match, toutes en faveur de la même équipe ? Oui, avant la VAR, c’était possible.

Mauricip Pochettino doit trouver la bonne formule

Et puis, il y a ce fameux « équilibre » que Mauricio Pochettino se doit de trouver, pour transformer les talents en équipe. Chaque choix d’homme, chaque orientation tactique, chaque placement (et replacement) défensif, a son importance.

En face, le Cercle Bruges, l’un de tous meilleurs clubs belges de ces dernières années, n’est pas le premier venu. Et si le souvenir de la claque infligée par le PSG d’un Kylian Mbappé des grands soir (5-0, avec un triplé du n°7, pourtant remplaçant au coup d’envoi) est douloureux, les supporters se souviennent aussi avoir vu leur équipe mener 2-0 à la mi-temps à Madrid contre le Real en octobre 2019 (avant de voir les Espagnols revenir à 2-2).

En commençant son aventure 2021/2022 en Ligue des Champions face à Bruges, sans doute l’équipe la moins forte qu’ils auront à affronter dans la compétition, les Parisiens s’offrent une mise en route parfaite, avant de recevoir Manchester City dans quinze jours. L’Europe entière va regarder cette première, mais pas uniquement les yeux rivés sur la MMN…

Les compositions officielles

Club Bruges : Mignolet – Clinton Mota, Mechele, Nsoki, Sobol – Vormer (cap.), Mbamba, Vanaken – Sowah, De Ketelaere, Lang

PSG : Navas – Hakimi, Marquinhos (cap.), Kimpembe, Diallo – Paredes, Herrera, Wijnaldum – Messi, Mbappé, Neymar

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi