dimanche 2 octobre 2022

Manchester United : Bruno Fernandes est-il l’héritier de Cantona ?

À lire

Frédéric Denat
Frédéric Denat
Journaliste

En Italie, lorsque Bruno Fernandes était en Série B, et que son nom était inconnu des supporters portugais, on l’appelait le « Maradona de Novara ». Contrairement à ses compatriotes, Bruno Fernandes s’est exilé pour se faire un nom et revenir plus fort au Portugal… et s’inventer un destin hors norme à Manchester United. Dans les pas de Cantona ?

1

IL A ENRICHI DEUX CLUBS ITALIENS

Incorporé, à dix ans, au centre de formation du Boavista Porto, c’est pourtant en Italie qu’il va débuter chez les pros, à 17 ans, à Novara Calcio en raison des problèmes judiciaires de l’autre club de Porto (rétrogradé en D3 pour corruption). Une saison lui suffira pour attirer l’œil de l’Udinese et permettre au club de Série B de réaliser un transfert de 2,4 M€. Demi-finaliste de la coupe d’Italie en 2014, Bruno Fernandes sera prêté une saison à la Sampdoria, sa meilleure en Italie (35 matchs, 5 buts), pour offrir encore une belle plus-value à son club, l’Udinese, qui le transfère au Sporting Portugal. Acheté 40 000 euros en 2012 à son arrivée dans le Calcio, il est vendu 10 M€ à son départ en 2017.

2

IL A EXPLOSÉ EN 2019

C’est à 25 ans qu’il a vraiment pris une autre dimension, en 2019 où il a remporté la coupe du Portugal et la coupe de la Ligue avec le Sporting, juste avant de gagner la Ligue des Nations avec la sélection, élu meilleur joueur du championnat portugais. Il n’en fallait pas davantage pour le propulser à Manchester United pendant le mercato d’hiver, après avoir inscrit 8 buts en 17 matchs de Liga NOS, 5 buts en 5 matchs de Ligue Europa… pour un contrat de 5 ans et demi et un transfert de 55M€!

3

IL ADORE LA LIGUE EUROPA

En attendant de redécouvrir la Ligue des Champions cette saison avec Manchester United, il a fait de la Ligue Europa, son jardin. Avec le Sporting Lisbonne d’abord, avec les Red Devil’s ensuite, jusqu’en demi-finale, il a été impliqué sur 12 buts en 9 apparitions (8 buts, meilleur buteur de la compétition, 4 passes décisives), décisif toutes les 65 minutes. Depuis son premier match de C3 en 2017, il a ainsi été à l’origine ou à la conclusion de 21 buts en 23 matchs (13 buts et 8 passes décisives), personne n’ayant fait mieux sur la même période.

4

IL EST TRÈS COPAIN AVEC JÉRÉMY MATHIEU

C’est au Sporting Lisbonne qu’il s’est lié en amitié avec Jérémy Mathieu, le temps de gagner deux coupes de la Ligue et une coupe du Portugal. Aussi, lorsque l’ancien joueur de Sochaux, Toulouse, Valence et Barcelone a définitivement rangé les crampons, en juin dernier, le nouveau meneur de jeu de MU s’est fendu d’un joli message sur Instagram : « Aujourd’hui, une nouvelle m’a rendu triste, j’ai appris que le meilleur défenseur central que j’ai jamais eu comme coéquipier, s’est blessé et a décidé de mettre fin à une carrière pleine de titres et de moments inoubliables. » Et de poursuivre son hommage par quelques anecdotes : « Cela a été deux ans et demi de paris incessants à l’entraînement pour savoir qui marquerait le plus de coups francs, deux ans et demi pour voir la magie sortir d’un défenseur central… qui avait une qualité de N°10 et une vitesse de latéral ! »

5

IL A RENVOYÉ RENATO SANCHES SUR LE BANC

Star du foot portugais après l’Euro 2016 gagné en France, si Renato Sanches a eu tant de mal à digérer, depuis, ce moment de gloire, c’est en partie à cause de l’éclosion de Bruno Fernandes. Avec les Espoirs, c’est en effet lui qui lui a pris le brassard de capitaine et sa place de meneur de jeu, pour le renvoyer sur le banc pour le championnat d’Europe de la catégorie en 2017. Inconnu avant la compétition, il est devenu un phénomène après.

6

IL REFUSE D’ÊTRE COMPARÉ À CANTONA

Son acclimatation éclair à Manchester United est telle que les supporters comparent déjà son impact à celui d’un Eric Cantona dans les années 90. Mais selon lui, la filiation est encore prématurée… « Je dois faire beaucoup mieux pour être comparé à un joueur aussi incroyable pour le club. Il a remporté de nombreux trophées à United et je serai déjà heureux si nous remportions cette année la Ligue Europa », disait-il avant de se faire éliminer par Séville en demi-finale. Il avait raison, il y a encore du chemin avant de devenir le nouveau King !

7

IL DÉTIENT LE RECORD DU MILIEU DE TERRAIN LE PLUS PROLIFIQUE D’EUROPE

En mai 2019, après un succès gigantesque en Liga NOS face à Belenenses (8-1) où il y est allé d’un triplé, en atteignant la barre des 31 buts (toutes compétitions confondues), jamais un milieu de terrain n’avait inscrit autant de buts sur une seule saison. Et de porter le record à 32 buts à l’issue de cette saison 2018-2019 : 20 en championnat, 6 en coupe du Portugal, 3 en coupe de la Ligue et 3 en Ligue Europa.

8

IL EST AMBIDEXTRE

C’est un des secrets de son efficacité et de l’impression de facilité qui se dégage de son jeu. Techniquement, s’il n’apparait jamais en difficulté, s’il donne l’impression d’avoir toujours une solution, le geste qu’il faut au moment où il le faut, c’est en grande partie parce qu’il utilise son pied droit comme son pied gauche avec le même naturel. Ambidextre, ça aide quand on veut mener le jeu d’une équipe.

9

IL RÊVE DE JOUER… AU REAL MADRID

S’il a finalement opté pour Manchester United l’hiver dernier, c’est bien au Real Madrid que Bruno Fernandes rêve de jouer. Un temps sur le coup, les Madrilènes savent qu’ils ne recevront pas une fin de non recevoir dans le futur. Confidence d’un de ses anciens coéquipiers de l’Udinese, Cyril Théreau : « Un jour, je discutais avec lui et il me dit qu’il évoluerait plus tard au Real Madrid. Il en était certain. Il dégageait déjà une assurance impressionnante… »

10

IL A CASSÉ LA PORTE D’UN VESTIAIRE DE BOAVISTA

Malgré les apparences, c’est un grand impulsif. Expulsé lors d’un match entre le Sporting et Boavista, en septembre 2019, il a explosé à coups de pied une porte d’un vestiaire du stade de Bessa. Filmée par la surveillance vidéo, la scène le montre en train de dire au vigile de sécurité : « Je paierai pour cette p… de porte. Tu peux aller te faire f… » Et il paraît qu’il a payé pour changer la porte…

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi