mardi 23 avril 2024

Bruno Génésio et le Stade Rennais : le miroir aux regrets lyonnais…

Rennes - Monaco (21h)

À lire

Le destin ne fait pas de cadeau. Trois ans pratiquement jour pour jour après avoir décidé d’écarter Bruno Génésio, Jean-Michel Aulas constate la chute de son équipe, pendant que son ancien coach guide Rennes vers la Ligue des Champions.

Bruno Génésio, pur produit des Lyonnais…

Ancien joueur professionnel, l’actuel entraineur du Stade Rennais a débuté sa carrière dans le club du Rhône. Après dix ans là-bas, il finira sa carrière au FC Martigues, actuel club de National 2.

C’est surtout au poste d’entraineur qu’il a marqué notre esprit. Après un parcours compliqué, Bruno Genesio reprend tout bonnement la réserve de l’Olympique Lyonnais durant deux années. Après une expérience en tant qu’adjoint de Rémi Garde et d’Hubert Fournier ensuite, il reprend le flambeau de l’équipe première. C’est officiel, le 24 décembre 2015, Jean-Michel Aulas lui offre les clés de l’équipe en guise de cadeau de Noël.

Une histoire d’amour, qui tourne au drame…

L’ancien milieu de terrain, vivra un parcours mouvementé en tant que coach des Lyonnais. Il sera notamment moqué, par la presse, mais aussi par ses propres supporters. Il est appelé « Pep Genesio », lui qui n’appréciait pas vraiment ce surnom « au début, ça m’a énervé, puis j’ai fini par trouver ça marrant ». Il est lui-même fan du coach catalan.

Agacé par les critiques, il n’hésitera pas à répondre ironiquement au journaliste lors d’une conférence de presse après une victoire 4-1 contre l’AZ Alkmaar en Europa Ligue : « Je sais, je n’ai pas de plan de jeu, pas de philosophie de jeu, on ne travaille pas à l’entrainement… »

Le 13 avril 2019, date de la rupture…

Un climat compliqué autour du club, des résultats convaincants, mais après trois défaites en une semaine, le sort de Bruno Genesio est scellé. Dans le lot, une élimination face à Rennes, 3 buts à 2 en demi-finale de Coupe de France, au Groupama Stadium, face à l’actuel coach de Strasbourg, Julien Stephan.

Bruno Genesio, dépité par la situation actuelle, expliquera son choix : « Ce qui était intenable, c’était de voir par rapport à mon cas personnel qu’on puisse en arriver à souhaiter une défaite de mon équipe ou que le club n’atteigne pas les objectifs ».

Des pétitions avaient même été lancées par des supporters, pour réclamer son départ. Malgré cela, le coach arrive à finir sur le podium à la fin de la saison.  Une dernière réussite avant son départ.

A Rennes, Bruno Génésio réussit ce que Sylvinho, pas plus que Rudi Garcia et Peter Bosz n’ont réussi

Jean-Michel Aulas, lui, cédait à la pression des supporters, en choisissant de ne pas le conserver, malgré l’objectif européen atteint.

A ce jour, c’est la dernière fois que l’OL se qualifiera pour la Ligue des Champions. Sylvinho, Rudi Garcia, et maintenant Peter Bosz, ne parviendront jamais à rivaliser.

Un peu moins de trois ans plus tard, l’histoire s’est chargée de rappeler à Jean-Michel Aulas, mais aussi  aux supporters de l’OL, ce qui est sans doute la pire décision de ces dernières années.

Non seulement le Stade Rennais a battu deux fois l’OL cette saison, mais il est en passe de finir sur le podium, un objectif hors de portée des joueurs entraînés par Peter Bosz…

Kevin OLLIER

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi