lundi 3 octobre 2022

C1 : La triste ambition des Rennais face à Chelsea

Rennes - Chelsea (18h55)

À lire

Au coeur d’une situation compliquée (1 victoire sur ses 9 derniers matchs), Rennes ne peut avoir d’autres ambitions que de limiter la casse face à Chelsea en pleine bourre. Seule la magie du football peut inverser la tendance.

Avec une victoire sur ses neuf derniers matchs, toutes compétitions confondues, le Stade Rennais est dans ses petits souliers au moment d’accueillir Chelsea pour cette quatrième journée de la Ligue des Champions. 

Pourtant, les Bretons auront besoin de toute leur énergie pour tenter de réussir le plus grand exploit de leur jeune histoire européenne en battant l’équipe de Lampard. La seule condition pour espérer encore pouvoir se qualifier pour les huitièmes de finale.

Stephan cherche « le déclic »

Julien Stephan ne cache pas que la situation est très délicate. « Quand on est dans une période compliquée, on est à la recherche d’un déclic », a expliqué l’entraîneur breton en conférence de presse. « Il faut qu’on aille le chercher avec la volonté de s’améliorer dans un certain nombre de domaines qui faisaient notre force, sans trop noircir non plus. Il faut clairement qu’on relève le niveau de confiance de certains joueurs, qu’on soit plus féroces, plus engagés dans ce qu’on va proposer ».

Face aux Blues qui restent sur cinq succès de rang (toutes compétitions confondues), les Rennais n’ont d’autres choix que de se sublimer. Si on compare les forces en présence, il n’y a pas photo. L’écart est immense entre les Londoniens (qui ont investi 247 millions d’euros sur le marché des transferts cet été) et les Rennais.  Mais pas question pour Stephan de céder à la panique. « Il y a de la qualité dans ce groupe, on l’a déjà démontré, ce genre de période fait partie d’une saison, il ne faut pas paniquer.

Eviter la raclée

Maintenant, on est déçus des derniers résultats, du dernier match contre Bordeaux car le contenu n’est pas bon, et si on n’est pas performant dans le jeu, on aura du mal à avoir des résultats dans la durée. On est là ensemble, soudés, avec la volonté de chercher la solution, et on va la trouver. Et si ce n’est pas demain, il ne faudra pas non plus en faire un drame contre Chelsea, coleader de Premier League, qui a investi 250 millions d’euros sur le marché des transferts. Mais on viendra chercher un contenu bien meilleur que contre Bordeaux, avec une unité collective d’une autre facture. On a besoin de retrouver de la qualité dans le jeu, comme à Chelsea, comme pendant plusieurs semaines en début de saison ».

Pour ce match, Stephan devrait aligner le milieu qui faisait la force de l’équipe en début de saison et que l’on n’a plus revu depuis un moment : Bourigeaud – Camavinga – Nzonzi. Mais le constat est assez triste : le simple fait de ne pas prendre une raclée face aux Anglais sera déjà une bonne performance pour les Rennais. C’est malheureux, mais les Bretons ont-ils les moyens d’avoir plus d’ambition ?

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi