lundi 24 juin 2024

Déjà une catastrophe en vue pour l’OL

À lire

C’est sans président et sans responsable sportif que l’OL aborde un mois de juin décisif pour préparer l’avenir à court terme. Après trois saisons de suite sans Ligue des Champions, les Gones ont pourtant du travail pour retrouver les sommets.

Après la communion autour de Jean-Michel Aulas, l’OL a refermé le chapitre 36 avec celui qui a tout bâti. Les Gones ont honoré leur Président qui leur a apporte 75 titres et à cela ne manque qu’une coupe d’Europe. C’est désormais à John Textor de reprendre la main et de détailler son projet sur les années à venir. Une chose est certaine, l’OL changera de dimension d’ici quelques mois.

Textor a t-il les moyens de transformer l’OL ?

Avec les 800 millions d’euros déboursés pour racheter l’OL à Aulas, IDG et Pathé, Eagle a sorti le carnet de chèque pour se procurer un club solide. Sur le plan des actifs, l’OL est un modèle en la matière. Ni le Barça, ni le Real ne font mieux en matière d’exploitation d’enceinte.

Lyon dispose d’un foncier d’une très grande valeur, ce qui explique le prix d’achat élevé pour le septuple champion de France qui n’a plus gagné de titre depuis 2012. Si l’opération comptable a mis du temps à se concrétiser, Textor a déjà opéré des choix forts.

Notamment la vente de l’OL féminin pour 50 millions d’euros, à Michel Kang, une « investisseuse » dans le monde du sport business américain et passionnée de football. C’était une surprise mais aussi une nécessité pour conclure l’opération OL de la part de Textor.

Une stratégie qui pose question sur les moyens alloués à l’OL sur le prochain mercato. Le nouveau propriétaire américain a confirmé des investissements lourds sur le marché des transferts, mais sans pour autant détailler son plan.

Le flou de l’OL sur le projet sportif du club

Or, l’OL a cruellement besoin d’argent et de changement sur son modèle sportif. Plusieurs joueurs sont sur le départ : Gusto, Boateng, Aouar, Dembélé pour ne citer qu’eux. En attendant, Laurent Blanc (confirmé à son poste) et Alexandre Lacazette attendent non sans impatience la feuille de route sportive pour l’OL 2023-2024.

Laurent Blanc est impatient, comme ses joueurs, de savoir où veut aller l’OL. Surtout, où PEUT aller l’OL à court terme. Car pour l’instant, alors que le mercato ouvre officiellement ses portes samedi, Lyon n’a officiellement plus de directeur sportif et recherche un Président…

L’OL va connaître un véritable chamboulement dans son organigramme, mais c’est toujours le flou. Le retour de Juninho un temps évoqué, reste en stand by pour l’instant.

La piste menant à Mathieu Bodmer semble la plus chaude mais rien n’a filtré dans l’état major lyonnais. C’est ce qui commence à agacer les cadres de l’OL masculin. Même si tout se fait sans tension. Pour l’instant.

L’OL enchaîne une 3ème saison sans coupe d’Europe

Alors que la période des transferts a officieusement déjà commencé, Lyon ne jouera pas l’Europe pour la troisième fois d’affilée. Un manque à gagner pour le club, qui va demander des efforts supplémentaires financièrement.

A l’heure de se mettre déjà au travail, pour oeuvrer en faveur d’un retour au premier plan, Lyon manque de quelques ressources humaines pour clarifier son projet d’équipe et de jeu d’ici le 6 juillet (date de a reprise). Les prochains jours vont être décisifs pour ne pas prendre du retard et commencer la saison avec un handicap.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi