mardi 5 mars 2024

Camavinga : les petits secrets du phénomène du Stade Rennais

À lire

Parce qu’il a tout fait avant les autres, les premières fois d’Eduardo Camavinga se nichent entre enfance et adolescence et en disent beaucoup sur l’homme qu’il devient et le footballeur exceptionnel qu’il est déjà.

SON PREMIER CLUB

LE DRAPEAU DE FOUGÈRES

Lui se dirigeait plutôt vers le judo pour faire comme son frère. Mais c’est sa mère, fatiguée de le voir tout casser dans la maison avec un ballon, qui a pris l’initiative de l’inscrire au club de foot de sa commune, l’AGL Drapeau de Fougères. “Je n’en savais rien, se souvient-il, je l’ai appris le jour de mon inscription quand ma mère m’a emmené. J’ai pris le ballon et j’ai commencé à jongler, à faire le tour du monde avant de jeter le ballon par dessus la clôture !” Eduardo Camavinga restera cinq ans à Fougères, où son père, Célestino, évoluait aussi avec les vétérans.

SON PREMIER CONTRAT

16 ANS ET DÉJÀ PRO

Pensionnaire du centre de formation du club rennais depuis 2013, à 11 ans, Eduardo Camavinga n’aura attendu que cinq ans pour signer son premier contrat professionnel, le 15 décembre 2018 exactement, à 16 ans. Jamais aucun joueur du Stade Rennais n’avait signé son premier contrat pro à un tel âge. “Je suis fier de vous annoncer la signature de mon premier contrat pro en faveur de mon club formateur, publiait-il sur Twitter. Je tiens à remercier ma famille, mes proches, mes agents, tous les coachs que j’ai eus jusqu’à présent et le Stade Rennais pour leur confiance.” Et de conclure le texte par deux cœur rouge et noir ! “Je le savais depuis la fin de ma première année, et je n’ai pas hésité une seconde. Rennes, c’est ma ville, mon club, où j’ai tout appris.”

SON PREMIER MATCH DE L1

PLUS VITE QUE MBAPPÉ

Le 6 avril 2019, son entrée en jeu en Ligue 1 face à Angers (3-3) fait de lui le premier joueur né en 2002 à jouer dans un des cinq grands championnats européens, plus jeune joueur rennais à évoluer en L1. Il n’a alors que 16 ans, 4 mois et 27 jours et fait mieux pour le coup que Kylian Mbappé (16 ans et 11 mois). Quelques semaines après, le 2 mai, face à Monaco (2-2), il battra aussi le record de précocité pour une première titularisation… ponctuée de stats exceptionnelles : 38 ballons touchés, 100% de passes réussies et 77 % de duels gagnés.

SON PREMIER BUT

BOURREAU DE LYON

Parce qu’en plus, Eduardo Camavinga sait préserver ses effets. Son premier but chez les pros en témoigne qui a permis à son équipe de remporter un succès de prestige et ô combien important dans la course à la qualification pour la Ligue des Champions. Le 15 décembre 2019, un an jour pour jour après avoir signé son premier contrat pro, il crucifie Lopez et l’Olympique Lyonnais, lors de la 18ème journée de L1, à la 89ème minute d’un match que Rennes gagne 1-0 au Groupama Stadium. Là encore, à 17 ans, 1 mois et 5 jours, il prend la casquette du plus jeune buteur de l’histoire du club breton.

« J’ÉTAIS CHEZ MOI, DANS MA CHAMBRE, LE COACH M’A APPELÉ POUR ME DIRE QUE J’ÉTAIS SUR LA LISTE. »

SON PREMIER TROPHÉE

DANS LA COUR DES GRANDS

S’il n’était pas dans le groupe qui a offert aux Rouge et Noir la coupe de France en 2019, passant ainsi de peu à côté sa première grande victoire, il n’a pas tardé, dès le début de la saison suivante, à se faire remarquer par des performances de haut niveau. Ainsi, en septembre 2019, il recevait le prix UNFP du meilleur joueur de Ligue 1 du mois d’août, à 16 ans, plus jeune lauréat d’une histoire… qui retiendra quand même que son premier titre officiel date de la saison 2017-2018, avec Rennes, champion de France U17.

SA PREMIÈRE SÉLECTION EN ESPOIR

UNE SEMAINE DE FOLIE

C’est le lendemain de ses 17 ans, quatre jours après sa naturalisation française, qu’il a appris sa première sélection en espoirs par la bouche de son coach, Julien Stephan : “J’ai vécu une semaine intense qui a commencé par ma naturalisation, mon anniversaire puis la sélection, disait-il sur le site de la FFF en novembre 2019. J’étais chez moi, dans ma chambre, le coach m’a appelé pour me dire que j’étais sur la liste. Je suis descendu et comme c’était mon anniversaire, toute ma famille était là. Mon père super heureux…”

SA PREMIÈRE SÉLECTION EN A

UN JEUNE COQ

A 17 ans et 302 jours, le Rennais est devenu le 8 septembre dernier, en entrant en jeu face à la Croatie à la place de N’Golo Kanté (4-2, en Ligue des Nations), le plus jeune Bleu de l’après guerre, le troisième le moins âgé de l’histoire de l’équipe de France derrière Julien Verbrugghe (16 an et 310 jours) en 1906 et Maurice Gastiger (17 ans et 128 jours) en 1914. “Un honneur de porter le maillot bleu, un rêve, une émotion de malade. Depuis tout petit, quand je regardais les cassettes de France 98, je rêvais de me retrouver là.”

SON PREMIER DIPLÔME

LE BAC EN POCHE

Eduardo Camavinga était en stage de préparation à Dinard, dans le bus avec le Stade Rennais en juillet dernier, lorsqu’il a appris la bonne nouvelle, de la part de ses coéquipiers qui, pour la lui annoncer, lui ont envoyé en même temps la musique de la Ligue des Champions. Comme des milliers de lycéens dans l’hexagone, Eduardo attendait les résultats de son baccalauréat passé cette année sous la forme du contrôle continu en raison de la COVID-19. Il a été reçu… série ES (économique et sociale) sans mention !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi