samedi 2 mars 2024

CAN : Emilio Nsue (Guinée équatoriale), entre rêve et cauchemar

À lire

Jérémy Kinot
Jérémy Kinot
Journaliste

Si la Guinée Equatoriale a atteint les huitièmes de finale de la CAN, elle le doit en partie à Emilio Nsue. Avec 5 réalisations, l’attaquant de 35 ans a inscrit plus de la moitié des buts de son équipe lors de la phase de poules. 

Le plus incroyable, c’est que, si Emilio Nsue évolue à la pointe de l’attaque avec sa sélection, il joue surtout au poste de latéral droit dans son club : le CF Intercity, qui évolue en… troisième division espagnole. Né à Majorque d’un père équato-guinéen et d’une mère espagnole, le jeune Emilio a fait ses classes dans les sélections de jeunes espagnoles. Alors grand espoir du football ibérique, il remporte le championnat d’Europe des moins de 19 ans en 2007, puis le championnat d’Europe espoir en 2011.

Un penalty manqué en 8ème, à O-0

Il a d’abord passé 11 ans dans le club de sa ville (avec des prêts à Castellon et la Real Sociedad), avant de passer par l’Angleterre (en Championship), Chypre et la Bosnie-Herzégovine, puis de revenir en Espagne pour signer dans un club de troisième division. Déjà présent à la CAN en 2015, avec le beau parcours de la Guinée Equatoriale (qui s’inclinera en demi-finale), avant d’être rappelé en 2021 pour la CAN au Cameroun, où, en méforme, il ne jouera pas, le joueur de 34 ans a vécu un des meilleurs moments de sa carrière. 

De nouveau convoqué pour l’édition en Côte d’Ivoire, Emilio Nsue savoure son bonheur. «Je vais tout faire pour rester le meilleur buteur, mais le plus important c’est de gagner des matches », expliquait-il avant les huitièmes de finale.  Finalement, la route s’est arrêtée face à la Guinée (0-1) de la pire des façons, puisque Emilio manqué un penalty à la 68ème, alors que le score était de 0-0, avant de voir Bayo marquer à la 98ème minute… 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi