samedi 20 juillet 2024

Caprice de divas ou colère justifiée pour Ronaldo après son but refusé ?

À lire

Jérémy Kinot
Jérémy Kinot
Journaliste

Alors que le monde entier a souligné l’énorme erreur d’arbitrage qui a couté un but à Ronaldo et la victoire au Portugal contre la Serbie, l’attitude de CR7 n’était-elle pas déplacée ?

Alors qu’une compétition comme la Coupe du Monde rapporte des dizaines et des dizaines de millions, nous sommes en 2021 et les matchs de qualification pour le Qatar se jouent encore sans la VAR et, pire, sans la goal-line technology (technique qui permet de savoir si la balle a entièrement franchi la ligne de but), utilisée à peu près dans toutes les compétitions depuis cinq ans) ! Lors du match entre la Serbie et le Portugal, cela a donné lieu à une énorme polémique. 

Alors que l’on joue la 93ème minute, les Portugais sont tenus en échec en Serbie (2-2) quand Rolando inscrit le but de la victoire malgré une tentative de sauvetage d’un défenseur sur sa ligne. Pendant que les Portugais exultent de joie, l’arbitre de la rencontre, M. Makkelie,  refuse le but car il estime que le ballon n’a pas franchi entièrement la ligne. Une décision incroyable alors que les joueurs ont tous vu le ballon rentrer, un sentiment confirmé par les nombreux ralentis proposés par la télévision. 

Ronaldo a-t-il tous les droits ?

Fou de rage, Cristiano Ronaldo tente d’abord de convaincre l’arbitre que le but est valable, puis enlève son brassard de capitaine, le jette au sol et décide de quitter le terrain, faisant signe à ses partenaires de le suivre. 

Une attitude qui interpelle forcément. Un joueur a-t-il raison de se révolter à ce point contre une décision arbitrale ? L’immense star qu’il est lui donne t-il tous les droits ? Le rôle d’une telle star n’est-il pas au contraire de montrer l’exemple ? Dans ce cas précis, l’erreur arbitrale est évidente, mais est-ce l’exemple à donner à des millions de footballeurs qui se sentiront un jour « volé » comme Ronaldo hier ? 

Dans le cas présent, le monde entier a vu l’erreur de l’arbitre et la colère de CR7 n’a rien changé. Les Portugais disent avoir été « volés » par M. Makkelie, mais c’est à la FIFA qu’il faut demander des comptes…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi