vendredi 14 juin 2024

Carla Leite (MVP de l’Euro Basket U20, remportée par les Bleues) : « Je ne réalise toujours pas »

À lire

L’équipe de France féminine U20 a remporté le titre de championne d’Europe de sa catégorie en renversant la Lettonie en finale (85-59). Auteur de 20 points en finale, la Française Carla Leila a été élue MVP de la compétition (18,4 points, 4,3 passes et 3,6 rebonds en moyenne).

Au terme d’un parcours sans faute à l’EuroBasket féminin U20, les jeunes joueuses françaises se sont imposées en finale contre la Lettonie (85-59). Tout juste de retour en France, la meneuse Carla Leite, jeune phénomène de Tarbes, avoue que ses coéquipières et elle ont du mal à se rendre compte : « Quand il restait 30 secondes à jouer, on s’est toute regardées en pensant : “On est championnes d’Europe”, mais à la fin du match je n’ai pas vraiment réalisé. J’avais l’impression d’avoir juste remporté un match comme un autre. Je ne sais pas quand je vais me rendre compte de ce qu’on a fait, mais pour le moment ce n’est pas encore le cas. » 

Carla Leite a aussi été nommée MVP de cet EuroBasket féminin U20. Elle est la première Française à obtenir cette distinction depuis Olivia Epoupa, en 2014. « C’est une fierté de lui succéder. C’est une très grande joueuse et si je peux me rapprocher de ce qu’elle fait, je serais très honorée. » Ce titre de MVP lui a été décerné logiquement au vu de sa production statistique de haut vol (18,4 points et 4,3 passes décisives de moyenne). Celle-ci a été permise par un statut de leadeuse qui lui a été attribué au fil des matches. « Avant la compétition, j’étais blessée donc j’ai commencé le stage en n’étant pas complètement à mon niveau. C’était compliqué au début, mais je suis montée en puissance au fur et à mesure. Les filles et Elise (Prodhomme, la coach, Ndlr) m’ont mis dans de très bonnes dispositions concernant mon statut de leadeuse offensive. Elles ont tout fait pour que je puisse montrer mes qualités. »

«  L’équipe de France A reste mon objectif dès l’année prochaine »

De la même manière qu’elle ne tarit pas d’éloges au sujet de son entraîneur à Tarbes, François Gomez, Carla Leite, élu meilleure jeune du dernier championnat de France pour sa première saison (11,9 points, 2,6 passes et 1,8 rebond de moyenne), est reconnaissante envers Elise Prodhomme, la sélectionneuse féminine U20 et coach des jeunes de la JDA Dijon. « Elise, c’est une personne incroyable. Elle est toujours à l’écoute, elle nous soutient quand ça ne va pas. Elle a été joueuse professionnelle pendant longtemps donc elle comprend les réactions que l’on peut avoir sur le terrain et elle nous aide à mieux nous gérer. Je suis très contente d’avoir été accompagnée par elle. C’est une très bonne coach. » 

Auteures d’un parcours exceptionnel, les Françaises ont dominé l’ensemble de la compétition. L’unique match réellement disputé a eu lieu en quarts, contre l’Italie. Cette victoire en prolongations 84-83 a permis à la jeune joueuse de Tarbes d’exprimer tout son talent et de réaliser la plus grande performance de la compétition (28 points, 4 rebonds et 6 passes décisives). « Ce match (contre l’Italie) était incroyable et riche en émotions. C’était important de le gagner pour viser l’or, mais je ne l’ai pas vécu comme un tournant dans ma carrière. » Déjà identifiée pour son talent quand elle jouait dans ses premières équipes dans le Var et à Villeurbanne, son arrivée sous les ordres de François Gomez lui a permis de passer les étapes rapidement, remportant par ailleurs le titre de meilleure jeune LFB 2023. Sa carrière progresse vite et elle n’a de cesse de se fixer des objectifs à la hauteur de ses ambitions. Si elle rêve de WNBA, son objectif principal à court terme elle compte l’écrire en bleu, avec les A. Elle a touché du doigt sa première sélection en début d’été. Convoquée dans la pré-sélection pour l’Euro, elle n’a malheureusement pas pu participer au rassemblement à cause d’une blessure à la hanche. « Quand je suis arrivée avec les A, j’étais blessée. Je n’ai pas pu m’entraîner avec elles ni vraiment apprendre à leur contact. J’ai eu un entretien avec les coachs, mais c’est tout. »  Malgré ce rendez-vous manqué, Carla Leite persiste et se fixe des objectifs élevés. « L’équipe de France A reste mon objectif dès l’année prochaine. On verra comment ça se passe, mais c’est toujours dans un coin de ma tête. » Le rendez-vous est pris.

François Simonin

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi