jeudi 13 juin 2024

Roland-Garros : Carlos Alcaraz le gamin qui veut la place de Rafael Nadal

À lire

Battre Nadal sur terre battue est une performance magnifique pour les adversaires de l’Espagnol. Une pépite crève l’écran depuis le début de l’année, au point de devenir un outsider pour Rolland-Garros. Comme Nadal, il est Espagnol, comme le recordman de Grand-Chelem il crève l’écran au plu jeune âge, Alcaraz.

C’est la rencontre d’un phénomène avec un sport magnifique, le tennis. Carlos Alcaraz explose tout sur son passage. Le vainqueur du Master 1000 de Madrid après avoir battu Zverev en finale, il se place comme un outsider ou même un favori.

« Il est différent, c’est sûr. Il bat des tas de records à 19 ans. Jusqu’ici il est le meilleur joueur du monde, sans discussion, cette année, avec les résultats qu’il obtient » confie Novak Djokovic battu par l’Espagnol au même titre que Nadal. Le petit espagnol a mis tout le monde d’accord dès l’année 2021. Mais le début de saison 2022 confirme la promesse d’un joueur qui a progressé.

Sur le plan physique, le jeunot a fait évolué son corps avec une masse musculaire nécessaire. Carlos Alcaraz conserve toutes les qualités d’un puncheur en fond de court et la qualité de l’amorti de Federer.

Agile, l’Espagnol démontre sur dur comme la terre battue son jeu offensif et puissant. Même Novak Djokovic n’a pas résisté aux foudres du joueur de 18 ans.

Nadal pas surpris du niveau d’Alcaraz

Rafa Nadal a commenté l’ascension de son compatriote à Madrid. L’Espagnol en lice sur le tournoi de Rome prépare le rendez-vous de la Porte d’Auteuil. Il pourrait remporter sa onzième victoire à Roland-Garros. À moins que son compatriote Alcaraz ne l’empêche comme à Madrid. Car, le favori, c’est bien le petit jeune qui épate le top 10 par son niveau de jeu.

Même la référence de la terre battue, Nadal y va de son compliment : « Tout ce qui est nouveau intéresse davantage que les vieilles choses. Quand vous voyez une nouvelle voiture ou un nouveau téléphone, ça semble toujours mieux ! C’est normal, je ne peux pas m’en plaindre. Je suis heureux de voir quelqu’un venant de mon pays réussir tout ce qu’il réussit« 

En plaisantent, l’Espagnol témoigne de la qualité technique et de la progression du bonhomme de 18 ans, pas prêt de s’arrêter en si bon chemin. D’abord, il a fait l’impasse sur le tournoi de Rome pour arriver très frais à la Porte d’Auteuil. Ensuite, il bat les records avec le gain de son 2ème Masters 1000 sur une deuxième surface.

Ce n’est pas tout, son parcours impressionnant lui donne une nouvelle place dans l’histoire. Il devient le troisième joueur après Becker et Nalbandian à battre les 3 premières têtes de série. Sur son succès de Madrid, il a écarté Nadal, Djokovic et Zverev en finale.

Le grand favori de Roland Garros et de la saison ?

C’est la question que l’on se posera après Roland Garros si l’Espagnol atteint au moins la fainle. S’il gagne le tournoi, il entre dans la cour des grands. Carlos Alcaraz a déjà gagné sur deux surfaces (dur et terre battue en Masters 1000). C’est un exploit qui devrait amener à s’interroger sur les 4 majeurs de la saison.

L’Espagnol a battu 3 favoris à la course au Grand Chelem. Avec les incertitudes autour de Nadal et Djokovic, il pourrait chahuter Zverev et Tsitsipas dans la quête du majeur.

Le talentueux et fougueux Alcaraz ressemble plus que jamais à un illustre joueur toujours en activité : Nadal. Si leur jeu est complètement différent, le joueur de 18 ans pourrait assurer la relève de l’Espagne dans le tennis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi