vendredi 7 octobre 2022

Cauchemar de Milan, le Lillois Yazici rattrape le temps perdu

Lille - Milan AC (18h55)

À lire

La nouvelle star de Lille, c’est lui. Mais est-ce une surprise ? Présentée comme l’un des plus grands espoirs turcs lors de son arrivée en 2019, l’ancien joueur de Trabzonspor rattrape simplement le temps perdu à cause d’une grave blessure au genou…

Ce soir, il y a fort à parier que Yusuf Yazici sera particulièrement surveillé par les joueurs du Milan AC. Il faut dire qu’au début du mois à San Siro, l’attaquant turc du LOSC a presque battu à lui tout seul Ibrahimovic et ses partenaires. 

Et trois semaines plus tard, son triplé chez le leader de la Série A résonne encore dans les oreilles de Stefano Pioli, surpris par la claque infligée par les Dogues à son équipe (0-3).

2 triplés en 3 matchs de Ligue Europa !

Pourtant, Yazici n’en était pas à son coup d’essai. Dix mois quasiment jour pour jour après sa grave blessure au genou (rupture des ligaments croisés) qui l’a tenu éloigné des terrain un peu plus de quatre mois (un temps record), le jeune international turc avait déjà réussi un coup du chapeau à Prague pour l’entrée en lice des Lillois dans la compétition (4-1).

Entre sa grave blessure et l’arrêt de la Ligue 1 en raison de la crise sanitaire, l’ancien joueur de Trabzonspor a vu sa première saison dans le nord virer au cauchemar (1 but en 24 apparitions). Aujourd’hui, il est en plein rêve. Avec 9 buts en 13 matchs (toutes compétitions confondues), le numéro 12 du LOSC marche carrément sur les nuages. 

Auteur de deux buts et une passe décisive contre Lorient dimanche dernier (pour ce qui n’était que sa deuxième titularisation en Ligue 1 depuis le début de la saison), Yusuf a confirmé que l’on pouvait compter sur lui, quelque soit la compétition. « Il est sur une bonne dynamique, il est en train de trouver ses repères dans une organisation qui lui va bien », soulignait Christophe Galtier dimanche soir. 

La prochaine grosse vente du LOSC ?

Les bonnes relations entre les deux hommes ne sont d’ailleurs pas étrangères aux bonnes performances du Turc. « C’est un joueur avec lequel je partage beaucoup » explique Galtier, « je le respecte énormément » affirme Yazici. 

Arrivé à Lille précédé d’une belle réputation lors de l’été 2019 (Lille l’avait quand même payé 17,5 millions d’euros, soit le 3ème transfert le plus cher du club derrière David et Sanches), le Turc est tout simplement en train de rattraper le temps perdu. «  Il apporte quelque chose de différent dans le jeu avec sa frappe, sa clairvoyance et son pied gauche » commentait encore Galtier, jamais avare de compliments sur ses joueurs, en conférence de presse. 

L’occasion de rappeler qu’à 18 ans, lors de ses débuts précoces en D1 turque, Yusuf Yazici était pointé comme l’un des plus grands espoirs du pays. Aujourd’hui, les plus gros clubs européens commencent déjà à s’intéresser à lui (son nom a notamment circulé du côté d’Arsenal) et on lui promet une belle carrière. Sans doute loin de Lille où, après Pépé et Osimhen, il pourrait devenir le prochain joueur à rapporter gros. 

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi