mercredi 24 juillet 2024

Ce qu’il faut savoir sur le Kazakhstan, adversaire des Bleus ce soir

France - Kazakhstan (20h45)

À lire

Tout ce qu’il faut savoir sur le Kazakhstan, un des plus pays européen engagé dans les qualifications pour la Coupe du Monde 2022 et adversaire des Bleus ce soir.

125ème au classement FIFA, le Kazakhstan fait partie des dix plus petites nations engagées dans la zone Europe des qualifications pour la Coupe du Monde. A titre de comparaison, le Luxembourg est classé 94ème .

Bien sûr, le Kazakhstan, qui a joué son premier match officiel le 1er juin 1992, après avoir obtenu son indépendance au lendemain de la chute de l’Union Soviétique (le 16 décembre 1991 exactement), n’a jamais participé à une phase finale de Coupe du Monde, ni de Championnat d’Europe ou de Ligue des Nations.

De loin la moins mauvaise défense des autres derniers de groupe

D’abord inscrit dans la Ligue asiatique, le Kazakhstan est devenu membre de l’UEFA, le 25 avril 2002, espérant se faciliter le chemin vers une grande compétition internationale. Ce ne sera jamais le cas. Au contraire, les Kazakh termineront toujours aux dernières ou avant-dernières places de leur groupe.

Toutefois, les Kazakhs ont quelques exploits à leur palmarès. Notamment lors des qualifications pour l’Euro 2008, avec une victoire contre la Serbie et un nul contre la Belgique.

Battus 2-0 par les Bleus, lors du match aller à l’Astana Arena de Noursoultan, le Kazakhstan n’a réussi que trois matchs nuls dans un groupe dont il occupe la dernière place. Deux contre l’Ukraine (à l’aller comme au retour) et un contre la Bosnie.

Si les joueurs entraînés par Talghat Baïssoûfînov ne marquent pas beaucoup (5  buts en 7 rencontres) ils encaissent moins de deux buts par match, ce qui est loin des standards des autres derniers de groupe. 19 buts encaissés par la Lituanie (groupe C) par exemple, 18 pour l’Azerbaïdjan (groupe A), ou encore, 19 pour la Biélorussie (groupe E), sans parler de la Moldavie (groupe F) qui a encaissé 26 buts en neuf rencontres…

La très grande majorité des joueurs composant la sélection évoluent au Kazakhstan, en Premier Ligue Kazakh, un championnat regroupant douze équipes.

Quelques joueurs évoluent en Russie, comme, Baktiyar Zaynutdinov, milieu de terrain offensif de 23 ans évoluant au CSKA Moscou et qui devrait conduire l’attaque kazakh au Parc des Princes, ou Yan Vorogovskiy, aligné dans le couloir droit, qui joue en D1 belge, au K Beerschot VA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi