mardi 23 avril 2024

Ces 10 transferts qui ont capoté au dernier moment

À lire

Changement d’entraîneur, papiers perdus, contrats mal formulés… Retour sur 10 transferts quasiment officiels, qui ont capoté au dernier moment.

Annoncé avec insistance, du côté du PSG, le Marocain Hakim Ziyech devait rejoindre le club de la Capitale, pour un prêt de 6 mois sans option d’achat. Un transfert qui lui aurait octroyé plus de temps de jeu. Seulement alors que tout semblait réglé, les Blues ont tout fait capoter, en envoyant à trois reprises, des mauvaises versions du contrat. Résultat, Ziyech est resté à Londres. Ce n’est pas le premier, et ce ne sera pas le dernier, transfert à tomber à l’eau au dernier moment, alors que tout paraissait bouclé.

Le « remplaçant » d’Albert Ellis, en provenance d’un club inconnu cet hiver

Une histoire très récente, et très folle du dernier mercato hivernal. Suite au départ en prêt d’Albert Ellis à Brest, Gérard Lopez et son équipe dirigeante, entament des recherches à la toute fin du mercato pour faire venir un attaquant. Après avoir vérifié quelques pistes, les Girondins devaient finaliser un transfert à l’étranger. Problème : le directeur sportif, Admar Lopes s’est fait voler ses papiers d’identité. Impossible pour lui de décoller et ainsi de boucler l’accord.

David De Gea : de Manchester United vers le Real Madrid en 2015

Certainement l’une des histoires les plus connues dans ce domaine. Lors du dernier jour du mercato estival en 2015, le Real Madrid et Manchester United, trouvent un accord pour la signature de David De Gea chez les Merengues. Seulement à cause d’un fax arrivé en retard, à 00h02 plus précisément, trois minutes après la fermeture officielle du marché des transferts, la transaction n’aura pas lieu.

Park Chu-Young : de l’AS Monaco vers Lille en 2011

Convoité par le LOSC après une bonne saison sous les couleurs de l’AS Monaco, le Sud-coréen devait logiquement les rejoindre durant le mercato. Le joueur qui avait à l’époque, 26 ans, rejoint le nord de la France, pour passer sa visite médicale. Cependant, le lendemain, le Monégasque ne viendra jamais pour signer son contrat. Contacté par Arsène Wenger, l’entraîneur français l’a convaincu de rejoindre les Gunners et ainsi mettre un gros coup de froid dans le camp des Dogues.

Filip Kostic : de Francfort vers la Lazio Rome en 2021

Pour le mercato estival de 2021, la Lazio cherchait désespérément à recruter un ailier. L’une des pistes privilégiées par les dirigeants romains, était Filip Kostic, alors joueur à l’Eintracht Francfort. Des négociations débutent entre les deux clubs, du côté des Allemands, on demande expressément à ce que les offres soient écrites et transmises par mail. Ce qui a fait capoter le transfert, c’est que la Lazio a envoyé son offre à une mauvaise adresse. Selon le média Bild en Allemagne, ce serait dû à une erreur grossière des Biancocelesti. Pour le journaliste italien Gianluca Di Marzio, ce serait pour une tout autre raison. En effet selon lui, Francfort aurait délibérément transmis une fausse adresse au club de la capitale italienne, pour faire en sorte que le transfert ne puisse jamais se réaliser. Le Serbe, foulera finalement les pelouses transalpines, après avoir signé à la Juventus cet été.

Hervin Ongenda : du PSG vers Charleroi en 2015

Désireux de faire progresser son espoir offensif, sans pouvoir lui assurer du temps de jeu, le PSG cherche à prêter Hervin Ongenda. Intéressé par l’attaquant, Charleroi commence à négocier avec les Parisiens. L’accord semble en bonne voie, à tel point que la Fédération belge de football publie un tweet, annonçant la venue du jeune joueur. Faute de temps, les deux clubs n’ont pas réussi à se mettre d’accord et le club belge est contraint de publier un communiqué pour démentir. 

Robert Lewandowski : du Lech Poznan vers Blackburn Rovers en 2010

Après avoir été pisté par l’AJ Auxerre et le RC Lens, Robert Lewandowski aurait pu évoluer en Premier League plutôt qu’en Bundesliga. Alors en milieu de tableau, du championnat anglais, l’équipe de Sam Allardyce étaient à la recherche d’un grand buteur. Le Lech Poznan réclame alors quatre millions d’euros, pour libérer son joueur. Autre condition, les négociations doivent se dérouler en Angleterre. Une grave catastrophe naturelle empêchera le mouvement du Polonais vers le Royaume anglais. En effet le volcan Eyjafjallajokull, en Islande, entre en éruption, ce qui va ensuite occasionner un nuage de cendres qui bloque le trafic aérien en Europe. Ainsi, Lewandowski, est dans l’incapacité de s’envoler pour l’Angleterre et ne rejoindra jamais les Blackburn. Après cet échec, un autre club, le Borussia Dortmund viendra approcher le Lech Poznan pour s’attacher les services du serial buteur. La suite, on la connaît, 103 buts en 187 matchs sous les couleurs du club de la Ruhr.

Zlatan Ibrahimovic : de Malmö vers Arsenal en 2000

Joueur au caractère bien trempé, Zlatan Ibrahimovic aurait pu connaître la Premier League très tôt. Durant l’année 2000, le Suédois est courtisé par Arsène Wenger et Arsenal. Le joueur évoluant à Malmö, à l’époque, était bien parti pour intégrer l’équipe qui allait devenir « Les Invincibles » en 2004, jusqu’à poser avec le maillot Rouge et Blanc, mais l’attaquant ne franchira finalement pas le cap. L’ancien Parisien a révélé en 2012 dans un entretien pour « The Sun », pourquoi il n’a pas rejoint les Gunners. « J’ai attendu que Wenger me persuade de rejoindre Arsenal, mais il n’a même pas essayé. Il ne m’a fait aucune proposition sérieuse. C’était plus : « Je veux voir si tu es vraiment bon, quel genre de joueur tu es. Fais un essai. » Je n’arrivais pas à y croire et j’ai dit : « Pas question. Zlatan ne passe pas d’audition. » Certains peuvent voir cette réaction comme de l’arrogance, d’autres comme de la confiance, en tout cas une attitude qui lui aura permis d’accomplir une immense carrière.

Luis Suarez : du FC Barcelone vers la Juventus en 2020

Après l’énorme débâcle subie face au Bayern en Ligue des Champions en 2020 (8-2), le Barça, par l’intermédiaire de son ancien président, Josep Bartomeu, avait l’intention de dégraisser son effectif. L’une des premières victimes de cette politique, Luis Suarez aurait pu signer à la Juventus qui cherchait à étoffer son groupe. Tout devait être bouclé, seulement pour rejoindre les Turinois, l’attaquant uruguayen devait passer un test portant sur la langue italienne, pour valider un passeport italien. La polémique est survenue, lorsqu’il a été découvert que les sujets de l’examen avaient été convenus à l’avance avec le joueur. Le joueur de 36 ans, a fini par arriver à Madrid chez les Colchoneros et remporte au terme de la saison, la Liga, le tout en ayant marqué 21 buts.

Jimmy Floyd Hasselbaink : de Chelsea vers le FC Barcelone en 2003

En 2003, Jimmy Floyd Hasselbaink devait aller au FC Barcelone. Louis Van Gaal, alors coach du club a beaucoup milité pour la signature du buteur de Chelsea, car il souhaitait que Patrick Kluivert ait de la concurrence. Les deux clubs avaient négocié, et étaient arrivés jusqu’à un accord sur le prix du transfert. Plus tard, Hasselbaink réussit à convaincre ses dirigeants de jouer son dernier match sous les couleurs des Blues face à Manchester United, malheureusement, le Néerlandais se blesse suite à un contact avec l’Anglais Phil Neville. Autre coup du sort, le Barça perd contre Valence, 4-2, et les dirigeants Blaugranas décident de licencier Van Gaal. Après cette éviction, ce transfert est tombé aux oubliettes, dans le camp catalan.

Patrik Schick : de la Sampdoria vers la Juventus en 2017

Patrik Schick, sort d’une très bonne première saison avec la Sampdoria. Auteur de 13 buts en 35 matchs, le Tchèque suscite l’intérêt de nombreux clubs italiens, parmi eux, la Juventus. L’opération est conclue par la Vieille Dame autour d’un accord de 30 millions d’euros. Vient le moment de la traditionnelle visite médicale, où des photos de l’attaquant portant le survêtement du club turinois, fuitent. Le deal coince après que les médecins piémontais annoncent qu’ils auraient détectés une anomalie au cœur du buteur. L’ex-président de la Samp déclarera quelques temps plus tard : « C’est une blague. Il est en parfaite santé, ce qu’ils lui ont trouvé (lors de la visite médicale) équivaut à un rhume. » L’auteur du plus beau but de l’Euro 2021 atterrit finalement à la Roma, pour 38 millions d’euros. 

Arnaud Mercière

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi