mardi 18 juin 2024

César Luis Menotti, un succès éphémère

À lire

Toujours dans notre série de portraits des plus grands entraîneurs de l’histoire, découvrez aujourd’hui l’homme qui a amené l’Argentine pour la première fois sur le toit du monde, César Luis Menotti. 

Sa carrière de joueur ne restera pas forcément dans les mémoires, mais sa carrière d’entraîneur oui, et de sélectionneur plus particulièrement. C’est à la suite de la coupe du monde au Mexique, en 1970, que César Luis Menotti prend la décision de devenir entraîneur. Il est fasciné par le style affiché par la sélection brésilienne. Le CA Huracan est son premier club. L’histoire durera quatre ans et sera même ponctuée par un titre dans le Championnat Metropolitain en 1973.

Suite aux mauvaises performances de l’Argentine en Allemagne de l’Ouest lors de la Coupe du Monde 1974, la fédération lui confie la mission d’emmener les siens vers les projecteurs. Une mission qui n’est pas facilitée par le contexte de l’époque. En 1975, Boca Juniors et River Plate, les deux clubs principaux de Buenos Aires refusent de mettre leurs joueurs à disposition de la sélection. Menotti se tourne alors vers des joueurs que l’on a moins l’habitude de voir en Europe. Jusqu’au début de la compétition de 1978, il continue de faire des choix forts avec les non-sélections de Norberto Alonso, Ricardo Bochini ou encore Ubaldo Fillol. Mais la décision la plus surprenante, avec le recul, était de pas prendre le jeune prodige du pays, alors âgé de 18 ans, Diego Armando Maradona. 

Sur le toit du monde

Cette Coupe du Monde 1978 commence difficilement pour les argentins avec des victoires 2-1 contre la Hongrie et la France, puis une défaite 1-0 contre l’Italie.

L’Argentine termine deuxième de son groupe avec quelques déceptions, notamment Kempes, qui n’a pas marqué un seul but. Ce dernier, replacé en numéro 10 au second tour, se reprend et inscrit un double face à la Pologne (2-0). Le match suivant se conclue par un nul 0-0 contre le Brésil, l’Argentine est alors dans l’obligation de s’imposer par au moins quatre buts d’écarts contre le Pérou pour se qualifier pour la finale. 

Au terme d’un match que certains qualifieront d’arrangé (sans qu’aucune preuve ne soit apportée), les hommes de Menotti s’imposent 6-0 (avec encore un doublé de Kempes), et retrouvent les Pays-Bas en finale. Ce match reste le meilleur pour une équipe qui est montée en puissance tout au long de la compétition. Un doublé de Kempes, entre autres, permet à l’Argentine de s’imposer après prolongation et d’obtenir son premier titre mondial, chez elle, dans le stade Monumental de Buenos Aires. 

Une deuxième expérience pas aussi concluante

Après ce premier succès, Menotti a quatre ans pour réitérer l’exploit. Une équipe un peu remaniée se présente en Espagne avec cette fois, Diego Maradona dans ses rangs. Terminant deuxième de son groupe, le deuxième tour est très compliqué pour l’Argentine. Jusqu’à ce match contre le Brésil au cours duquel Maradona sera expulsé. L’Argnetin est éliminée et Menotti est remercié. 

Après cette expérience durant laquelle il aura tout connu, il suit Maradona à Barcelone, mais ne remporte qu’une coupe du Roi en deux saisons. Il enchaîne ensuite plusieurs postes, en club ou en sélection, mais sans réels résultats. 

César Luis Menotti

Né le 5 novembre 1938 à Rosario (Argentine)

Equipes entrainées : 

1971-1974 : CA Huracan

1974-1982 : Argentine

1982-1984 : FC Barcelone

1986-1987 : Boca Juniors

1987-1988 : Atlético de Madrid

1989 : River Plate

1990-1991 : CA Peñarol

1991-1992 : Mexique

1993-1994 : Boca Juniors

1996-1997 : CA Independiente

1997 : UC Sampdoria

1997-1999 : CA Independiente

2002 : CA Rosario Central

2004 : CA Independiente

2006 : CF Puebla

Palmarès :

Champion du Monde en 1978

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi