mardi 16 juillet 2024

Cesson-Rennes, enlisé dans la médiocrité ?

À lire

La saison 2022/2023 de Cesson-Rennes s’est conclue par une 9ème place, synonyme de maintien, trois ans après être monté dans l’élite. Le club a pour objectif de maintenir une certaine régularité tout en avançant par étapes.

Cesson Rennes a effectué une saison 2022-2023 avec pas moins de 25 points pour 11 victoires 3 nuls et 16 défaites, ce qui se rapproche de la saison précédente et ses 27 points, preuve d’une régularité. Le club souhaite évoluer et avancer, sans brûler les étapes. Le président du club, Sébastien Leriche, défend cette philosophie « On fonctionne par étapes. Il faut être prudent même si on doit être conscient de notre potentiel. Il ne faut pas aller trop vite ».

À lire aussi : votre magazine spécial sur la nouvelle saison de hand

Pour remplir les objectifs, les dirigeants misent sur un effectif en voie de rajeunissement : « On a beaucoup de joueurs sous contrat jusqu’en 2025. On avait peu de marge de manœuvre. On souhaite rajeunir les postes comme celui de pivot, de demi-centre et de gardien. » Cette méthode fonctionne ainsi par une forme de transmission entre les cadres déjà bien installés et les jeunes qui tentent de se faire une place « Arnaud Tabarand était au poste de gardien avec un jeune notamment. »

Cette intégration de nouveaux jeunes joueurs passe également par le centre de formation. « Je m’appuie sur le centre de formation, on est le seul club professionnel de handball masculin en Bretagne pour un bassin étoffé. Ainsi 5-6 joueurs professionnels sont issus de notre centre. Notre but, c’est de s’appuyer sur eux et leur donner confiance. On cherche un équilibre entre les jeunes et les joueurs professionnels en fonction des résultats ».

Cette volonté s’accompagne de valeurs chères à l’identité du club breton. « Chaque saison a son histoire, mais l’équipe est compétitive d’une saison à l’autre. Cela s’explique par notre état d’esprit dit irréductible. On ne joue pas seulement sur le côté physique ou tactique, mais aussi sur le plan des valeurs » insiste Sébastien Leriche.

« Ne pas perdre nos valeurs »

Cette force de caractère se traduit par une volonté de se développer peu importe les obstacles. « Notre descente en ProLigue a marqué un coup d’arrêt dans le développement du club ». Ce développement passe par un modèle économique qui doit permettre d’attirer toujours plus de spectateurs. « On a la sensation que notre club se développe. Les spectateurs sont ainsi de plus en plus nombreux. »

Ce modèle économique est composé de partenaires privés faute de subventions publiques suffisantes pour développer le club. « Ça fait partie de notre ADN. On ne doit pas perdre ces valeurs que l’on a depuis des années. On souhaite progresser saison après saison et lorsque l’on rencontrera des moments difficiles on s’appuiera sur ces valeurs ». Le club breton fera ainsi en sorte de disputer une saison 2023/2024 à la hauteur de ses objectifs, en continuant de mêler rigueur et ambition afin de faire aussi bien voire mieux que la saison précédente.

Un homme à suivre : Mathieu Salou

L’arrière droit de 23 ans fait son retour au club qui l’a formé. Originaire de Morlaix, le Breton a intégré le centre de formation de Cesson Rennes en 2017 puis a signé son premier contrat professionnel deux ans plus tard en intégrant l’effectif professionnel. Il part ensuite du côté de l’USAM Nîmes avant d’être prêté à Tremblay en ProLigue. Il comptabilise 189 buts en 80 matches, ce qui en fait un atout non négligeable.

Salou/Mosindi, duo gagnant ?

Les arrivées de Mathieu Salou et Daniel Mosindi sont des atouts de taille pour le club breton qui va pouvoir compter sur deux arrières droits efficaces. Daniel Mosindi est un joueur israélien de 21 ans qui a évolué en Allemagne pendant une saison sous les couleurs d’Erlangen avant de rejoindre Saran la saison dernière avec qui il a été un artisan de la montée du club en StarLigue.

Sa solidité défensive et son efficacité mêlée à son explosivité en attaque font de lui un joueur indispensable pour l’effectif. Il formera ainsi un redoutable duo avec Mathieu Salou, cumulant à eux deux 251 buts la saison dernière.

Le mercato de Cesson Rennes

Arrivées : Daniel Mosindi (Saran), Hakon Ekren (Sélestat), Kristian Orsted (Sélestat), Milos Mocevic (Besançon), Mathieu Salou (Tremblay)

Départs : Florian Delecroix (Saran), Miguel Espinha (Cuenca, Esp.), Tiago Rocha (Tremblay), Rune Schroder (Tonder, Dan), Corentin Lorvellec (Hazebrouck), Javier Borragan (Tremblay)

Mathieu Coutelette

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi