mercredi 21 février 2024

Christophe Galtier peut-il sortir le PSG de sa crise sportive ?

Montpellier - PSG (21h)

À lire

Depuis le début de l’année, Paris est terne. Paris n’y arrive plus.  Les victoires ne sont plus aussi flamboyantes, quand il y a victoire.. Quelles sont les raisons de cette baisse de forme pour l’équipe parisienne ? Galtier est-il l’homme de la situation ? Une réponse est attendue à Montpellier.

Le bilan de l’équipe parisienne depuis le début de l’année 2023 n’est guère reluisant avec deux défaites et un match nul en 7 matchs depuis le début du mois de janvier. Si un tel bilan est capable de satisfaire des équipes de milieu de tableau, il est anormal pour le Paris Saint Germain.

Lors de la dernière rencontre face au Stade de Reims, le club francilien à étalé toutes ces faiblesses à la perte du ballon. Yunis Abdelhamid, le capitaine rémois l’a confirmé en conférence de presse « C’était facile de ressortir le ballon parce que les trois de devant ne défendent pas, a-t-il lâché. Enfin, ils font l’effort de presser un petit peu à la perte du ballon, mais rapidement ils ne participent plus aux tâches défensives. On savait qu’à partir du moment où on passait ce premier rideau, on allait leur poser des problèmes. »

Un comble : mal utilisé, la MNM, est en train de devenir un point faible !  Manque d’implication dans le jeu, pas assez tueur en championnat depuis la reprise… l’impact du trio de stars sur l’équipe s’en ressent et le jeu collectif en pâtit sérieusement . «  L’équipe s’est coupée en deux »  constate Christophe Galtier, qui ne trouve pas les solutions.

Galtier va-t-il enfin casser ce sentiment de confort qui nuit au PSG ?

Le manque de liant collectif et d’envie de la part de ces joueurs trouve une explication, selon le coach parisien « On est tombés dans une zone de confort. Il va falloir se secouer. » Cette zone de confort pointée par Christophe Galtier s’explique sans doute par le temps de jeu relativement important de la triplette offensive, toujours alignée et rarement remplacée. Alors que d’autre joueur offensif du club peinent à en obtenir comme Ekitiké, recruté pour 25 millions d’euros et seulement 708 minutes joué en 18 match.

Le coach est également réputé comme étant un coach sévère et strict. Capable de remobiliser des équipes à la dérive et d’en tirer le meilleur, comme le démontre sa carrière à Saint-Étienne, Nice, mais surtout Lille dans un contexte difficile ou son excellent travail mené en duo avec Luis Campos (qu’il a retrouvé à Paris l’été dernier) à permis aux Dogs de décrocher le titre de champion, deux saisons après avoir failli descendre… Un redressement spéctaculaire que Galtier n’a toutefois pas réussi à faire avec Nice en fin de saison dernière, quand l’équipe était en plein doute.

« On ne peut pas se satisfaire de cela. Il y aura des décisions pour récréer de la concurrence », expliquait Christophe Galtier avant le déplacement à Montpellier. Privé e Neymar (fatigue musculaire), Verratti (suspendu), Kimpembé et Mukiélé (convalescence), l’entraîneur Parisien est attendu, au moins autant que Lionel Messi, Fabian Ruiz ou Sergio Ramos, aux performances trop moyennes ces derniers temps. C’est maintenant qu’il doit prouver qu’il a l’étoffe pour entraîner le PSG. Malgré un climat pas facile (mercato compliqué, prolongation de Messi en négociation, vestiaire de stars…

Killian Ravon

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi