jeudi 29 juillet 2021

Clint Capela fait sauter la banque avec son super contrat

À lire

Drafté par les Rockets en 2014 en 25ème position, Clint Capela (Atlanta) avait décroché un super contrat en 2018 qui lui avait valu le surnom de « Swiss Bank », un surnom qui le suit toujours.

Clint Capela aurait pu être footballeur, mais ce fan de Thierry Henry a rangé son ballon de foot à l’âge de 13 ans pour un ballon de basket. Le joueur suisse n’a cessé depuis de monter en puissance. Le foot l’a aidé pour plusieurs aspects de son jeu, dans ses déplacements notamment.

Drafté par Houston en 2014, il a reçu l’appui et les conseils précieux d’Hakeem Olajuwon. La légende des Rockets l’a pris sous son aile, l’a aidé à structurer son jeu et a réussi son pari d’en faire l’un des meilleurs joueurs de la Ligue.

Capela est monté en puissance à force de travail, d’abnégation et d’écoute et, en 2018, au moment de renégocier son contrat, il était en position de force. Il n’était plus le jeune joueur timide arrivé quatre ans plus tôt. Il avait montré aux dirigeants de Houston qu’ils avaient eu raison de miser sur lui.

Jackpot en 2018 pour Clint Capela

C’est justement par rapport à l’évolution de son contrat que Clint Capela a hérité de son surnom « Swiss Bank » à Houston. Il faut dire que les négociations ont été longues à se décanter. Mais ça valait le coup pour lui. L’intérieur suisse, l’un des meilleurs rebondeurs en NBA, a finalement signé une prolongation de 90 millions de dollars sur cinq ans dont 10 millions sous forme de bonus.

Même s’il espérait un peu plus, il a réussi avec ses représentants un joli coup de maître. Le rapprochement entre la Suisse et les banques était facile à faire. Il n’effectuera pas ses cinq années de contrat puisqu’en 2020 il a quitté Houston pour Atlanta dans le cadre d’un échange entre plusieurs joueurs.

Il n’en a pas voulu aux Rockets de l’avoir laissé partir et il s’est rapidement adapté au jeu d’Atlanta puisque son arrivée dans l’équipe a permis à la défense des Hawks de progresser, de gagner en solidité. Même s’il n’est âgé que de 26 ans, Clint Capela possède déjà une grosse expérience en NBA, avec notamment 61 matches de playoffs avec Houston. De par ses performances, « Swiss Bank » pourrait obtenir des récompenses individuelles.

« Swiss Bank » pas loin des récompenses individuelles

Il pourrait notamment apparaître dans la sélection All Star de l’année, l’un de ses objectifs. En attendant, Clint Capela ne pense pas qu’à son argent, il aide également beaucoup de nombreuses associations. Il est très généreux. Né d’un père angolais et d’une mère congolaise, il est impliqué dans le développement de ses deux pays, il a même eu l’opportunité de faire quelques opérations humanitaires avec son idole Thierry Henry.

Il a également acheté une maison à sa mère dès qu’il a touché son premier salaire. Elle l’a élevé seule et le temps de la galère est bien loin désormais pour la famille Capela. « Swiss Bank » ne garde pas tout son argent pour lui, il sait partager. Et c’est bien ça le plus important.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img
spot_img

Actu

À lire aussi

spot_img